SOCIÉTÉ De hauts responsables musulmans mettent en garde Emmanuel Macron

De hauts responsables musulmans mettent en garde Emmanuel Macron

-

Le traitement fait à l’islam et aux musulmans en France, via le concept de « séparatisme », préoccupe les hauts responsables musulmans. Un collectif de mosquées et associations musulmanes de l’Ile-de-France, a mis en garde jeudi 8 octobre Emmanuel Macron contre ce qu’il appelle « l’escalade délétère ».

« Depuis plusieurs mois, les musulmans de France sont de plus en plus la cible des pires stigmatisations et invectives de la part de personnalités politiques et de certains médias qui ont fait de l’islamophobie un fonds de commerce, favorisant ainsi les amalgames et la suspicion de toute une frange de la société française », peut-on lire dans une lettre ouverte de ce collectif, relayée par l’AFP.

Six jours après le discours d’Emmanuel Macron aux Mureaux visant à s’attaquer au « séparatisme islamiste », ce collectif, fort d’une cinquantaine de mosquées ou associations de l’est parisien ou franciliennes, ainsi que la plateforme Les Musulmans (proche du Collectif contre l’islamophobie en France) réclame « un dialogue constructif » en lieu et place « de concepts généraux flous comme ’islam radical’, ’islam politique’, ou plus récemment encore ’séparatisme’. ».

Le collectif s’insurge contre l’insoutenable que constituent « la stigmatisation et le harcèlement que subissent les femmes musulmanes ayant décidé de porter un foulard pour vivre leur foi librement. ». Aussi enjoint-il : « Cette pression n’est plus acceptable et doit cesser immédiatement ». Ce traitement ne se comprend pas quand on sait que « (…) les musulmans, dans leur écrasante majorité, vivent en paix et en harmonie dans la société française et respectent le cadre laïc et les lois de la République », assure-t-il.

Le collectif dit avoir le soutien des fédérations comme le RMF (proche du Maroc) d’Anouar Kbibech, ex président du Conseil français du culte musulman, le Milli Görüs turc, ou encore l’association Foi et Pratique (Tabligh).

Dernières nouvelles

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

« Il y a une épidémie qui aggrave le coronavirus : le fait que nous mangeons des aliments de mauvaise qualité »

"La nourriture est un plus grand risque que le coronavirus et personne n'en parle." C'est ce qu'affirme l'endocrinologue argentino-américaine Mariela...

Doit lire

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    Ok No thanks