FINANCE Vaste offensive de la police du Maroc contre l'alcool...

Vaste offensive de la police du Maroc contre l’alcool frelaté et de contrebande

-

Avec l' »Opération Bacchus », la police du Maroc mène une guerre d’envergure contre l’alcool frelaté et de contrebande. Descentes des forces de l’ordre, arrestations de « barons de l’alcool », fermetures d’établissements… La police du royaume chérifien multiplie les coups de force. « 417 opérations inopinées » ont été menées du 31 août au 22 septembre dans différentes villes du pays, avec plus d’1,2 million de bouteilles saisies, 87 établissements fermés et au moins 45 personnes arrêtées, selon un bilan obtenu par l’AFP auprès de la sûreté nationale marocaine (DGSN).

En théorie, la loi marocaine interdit la vente d’alcool aux musulmans, soit 99% de la population du Maroc, où l’islam est religion d’Etat. Dans les faits, on en trouve aisément dans les bars, restaurants ou encore dans des magasins sous licence qui le proposent discrètement à la vente derrière des vitres opaques ou d’épais rideaux. Baptisé par la presse locale « opération mains propres » ou « opération Bacchus » en référence au dieu du vin dans la mythologie romaine, le vaste coup de filet concerne des bouteilles frelatées ou importées illégalement –et donc sans frais de douane. La police a aussi visé des ateliers clandestins fabriquant de fausses étiquettes.

>> A lire aussi – Le préfet de l’Aisne interdit la vente d’alcool… puis y renonce dans la journée

Mardi, plus de 20.000 bouteilles d’alcool périmées ou non étiquetées ont été détruites près de Casablanca, la capitale économique, en présence de médias locaux invités pour l’occasion. La veille, quelque 60.000 bouteilles « périmées ou ayant fait l’objet de fraude » avaient été saisies dans deux entrepôts de Marrakech, la capitale touristique, selon la DGSN. A Tanger (nord), ce sont une douzaine de restaurants qui ont été fermés mercredi et jeudi.

Simple coïncidence ou opportunité saisie par les autorités? Les descentes de police ont débuté à Casablanca après des protestations sur les réseaux sociaux contre des contrôles jugés excessifs sur le port du masque dans

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks