SANTÉ À la Une: le Covid-19 a fait un million...

À la Une: le Covid-19 a fait un million de morts

-

« Un million de morts ». C’est le grand titre de La Croix. Le Covid-19 a tué un million de personnes dans le monde « depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie. C’était fin décembre. »

« Le 11 janvier, rappelle Le Monde, un premier mort du coronavirus était officiellement enregistré en Chine. Huit mois plus tard, la maladie a fait sa millionième victime, donc, avec une courbe qui repart à la hausse en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, Inde en tête. Ce chiffre symbolique, construit à partir des remontées des États, a été atteint, dimanche à 23h30, selon un comptage de l’Agence France-Presse à partir de bilans officiels. »

Et on revient à La Croix qui pointe le bilan particulièrement lourd chez les personnels de santé. « Chez les aides-soignants, les infirmiers et les médecins qui mènent la charge en première ligne, les victimes se comptent par milliers. (…) Ils se sont sacrifiés pour soigner les malades du Covid », titre le quotidien catholique, qui brosse plusieurs portraits, dont celui de Li Wenliang, médecin à Wuhan, en Chine : « À Wuhan, personne ne sait aujourd’hui où reposent les cendres du docteur Li. Les autorités semblent avoir effacé le souvenir du premier héros de la lutte contre le coronavirus. Ni plaque, ni monument, nulle part où pleurer l’homme qui a tenté de prévenir le corps médical de l’émergence d’un nouveau fléau, fin décembre 2019. Seuls les réseaux sociaux honorent encore ce père de famille, tombé le 7 février à l’âge de 33 ans. »

Li Wenliang a eu raison trop tôt

Eh fait, tout est parti d’un simple message posté sur les réseaux sociaux, explique La Croix : « Nous sommes le 30 décembre. L’hôpital central de Wuhan vit des heures étranges ; les personnels soignants sont perplexes. Depuis quelque temps, des patients frappés d’une mystérieuse infection respiratoire arrivent aux urgences. Certains guérissent, d’autres meurent de complications pulmonaires. Li Wenliang pense très vite à un coronavirus. Ce jour-là, à 17 h 43, il partage son inquiétude avec sept anciens camarades de l’université, sur la messagerie privée WeChat. » Message qui sera relayé des millions de fois sur la toile. « Le 1er janvier, poursuit La Croix, il est interpellé par la police pour « fausses rumeurs » avant d’être libéré le 3 janvier contre sa signature au bas d’un procès-verbal où il admet avoir perturbé l’ordre social. Le médecin est en réalité coupable d’avoir eu raison trop tôt : lui et ses collègues de l’hôpital central de Wuhan ont deviné que le nouveau virus était transmissible à l’homme. Il faudra pourtant attendre le 20 janvier pour que l’information soit validée au plus haut niveau et que le président Xi Jinping tire la sonnette d’alarme. Entre-temps, le Covid a franchi les frontières et le docteur Li est retourné auprès de ses patients. Autour de lui, infirmiers et médecins tombent malades les uns après les autres. » Il succombera à la maladie le 7 février.

Attaque de vendredi à Paris : bien des zones d’ombre

« Attaque de Paris : l’itinéraire d’un islamiste ordinaire », relate Le Figaro qui retrace le parcours de Hassan A., « qui a reconnu être l’auteur de l’attaque à l’arme blanche vendredi à Paris, près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Le Pakistanais, arrivé en France en 2018 avec ses deux frères, a bénéficié de l’aide sociale à l’enfance et pouvait être régularisé. Il avait une promesse d’embauche en date du 1er septembre comme peintre dans une entreprise de bâtiment de Seine-et-Marne. Il avait rendez-vous à la préfecture pour l’obtention d’une éventuelle carte de séjour. » Bref, souligne Le Figaro, « il avait en apparence tout pour s’intégrer avant de basculer ».

« Durant le week-end, les investigations ont levé au moins un doute, relève pour sa part Libération : Hassan A. a frappé de manière consciente et préméditée. En garde à vue, il a expliqué qu’en se rendant à cette adresse tristement connue depuis la tuerie du 7 janvier 2015, il pensait s’en prendre à Charlie Hebdo(…) Depuis quelque temps, le jeune homme s’était sédentarisé dans un appartement de Pantin en compagnie de cinq ou six autres ressortissants pakistanais. Ensemble, ils partageaient à peine plus de 30 m². »

Et Libération de s’interroger : « Comment Hassan A. a-t-il dégoté ce point de chute ? Y a-t-il dans son entourage immédiat une personne l’ayant converti à une idéologie plus radicale ? (…) A-t-il obéi à un commanditaire ? Les enquêteurs parisiens tentent d’élucider ces mystères. »

Le maillot arc-en-ciel pour Alaphilippe !

Enfin, un Français champion du monde de cyclisme !

« Pour l’amour du ciel », s’exclame L’Equipe en première page avec cette photo de Julian Alaphilippe, les yeux levés vers le ciel justement, arborant la tunique arc-en-ciel de champion du monde.

« Frissons éternels », poursuit le quotidiens sportif. « Julian Alaphilippe a remporté le Mondial, à Immola en Italie, au prix d’un nouveau chef-d’œuvre. Vingt-trois ans après Laurent Brochard, il est le 9e Français de l’histoire à revêtir le maillot arc-en-ciel. »

« Alaphilippe, roi du monde », lance Sud-Ouest.

« L’exploit », renchérit Le Courrier Picard.

Libération retient plusieurs images de « de sa chevauchée », dont celle-ci : « Alaphilippe cavale seul, perdu dans les collines d’Emilie-Romagne en vert délavé, et son vélo semble rebondir sur une ligne sournoise, plane pour de faux. Le vent et la douleur viennent buter contre lui. » Et puis dernière image : « Le coureur gagne les bras en croix, dans le cosmos noir du circuit auto d’Imola gommé de ses spectateurs et de ses concurrents. » Covid oblige…

Dernières nouvelles

CARICATURES : LA COLÈRE ANTI-MACRON SE POURSUIT DANS LE MONDE MUSULMAN

La polémique ne se calme pas. Ce 27 octobre, des manifestations contre Emmanuel Macron continuent de se propager dans...

États-Unis: à une semaine du scrutin, Obama pourfend Donald Trump et sa gestion du Covid

À moins d’une semaine de la présidentielle américaine, Barack Obama multiplie les meetings de soutien en faveur de son...

Caricature contre De Gaulle : Quand la France censurait Charlie Hebdo

La France se montre si déterminée à poursuivre les caricatures insultantes contre le Prophète Mouhamed. Pourtant, ‘’le pays de...

Doit lire

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    Ok No thanks