SOCIÉTÉ Améliorer ses relations grâce aux conseils de spécialistes de...

Améliorer ses relations grâce aux conseils de spécialistes de la lutte anti-criminelle

-

Certaines astuces de communication avec les suspects peuvent être utiles dans les rapports humains.

A priori, pas de point en commun entre la façon d’interroger un individu criminel et la manière de communiquer avec ses enfants, sa ou son partenaire ou encore ses amis. Pourtant, Emily et Laurence Alison, un couple de spécialistes en coopération et communication avec les personnes suspectées de crimes ou d’actes terroristes, expliquent dans le Guardian que certains conseils utilisés par les enquêteurs et les enquêteuses sont utiles pour améliorer ses interactions avec les autres.

Des conseils à double utilité

La spécialité du couple Alison est d’aider la police et les agents de lutte antiterroriste à négocier et échanger lorsque la communication devient tendue, comme cela peut fréquemment arriver. À plusieurs reprises, les gens qui ont suivi leurs formations ont affirmé que les conseils prodigués s’avéraient également bénéfiques pour gérer leurs relations familiales et professionnelles.

«Nous faisions une journée de formation sur la meilleure façon d’obtenir des informations d’un détenu dangereux et à la fin, des participants ont déclaré: “C’est un conseil très utile pour moi en tant que parent d’adolescents”», raconte Laurence Alison.

Pendant ces séances, les Alison font appel à des acteurs pour mettre les participant·es –qui incarnent le plus souvent des enquêteuses, des militaires ou des agents antiterroristes– dans des conditions réelles.

«Nous avons des scénarios dans lesquels ils interrogent des suspects allant d’un chef de guerre rwandais à un commandant taliban en passant par un poseur de bombe d’extrême droite. Tous nos personnages sont tirés de situations réelles.» À cette occasion, Emily se rappelle qu’un jour, un officier supérieur de l’armée l’a remerciée «de faire de lui non seulement un meilleur enquêteur, mais aussi un meilleur homme, un meilleur père et un meilleur partenaire».

Connaître son interlocuteur

Que ce soit pour communiquer avec une terroriste, un braqueur, sa patronne ou son fils adolescent, il est primordial de déterminer à quel genre de personne vous vous adressez, conseillent Laurence et Emily. «La recette d’un interrogatoire réussi ou d’une recherche victorieuse de relations saines, c’est de très bien se connaître ainsi que de pouvoir prédire le type de personnalité de la personne que vous avez en face pour que vous sachiez comment elle aura tendance à réagir, confie Laurence. La règle à retenir est que vous devez être flexible et sensible à l’autre afin de pouvoir vous adapter à sa façon d’être.»

Ils recommandent de ne pas se laisser guider par son ego et d’agir selon les principes de l’acronyme HEAR, à savoir l’honnêteté, l’empathie, l’autonomie et la réflexion. Il s’agit d’essayer de dire la vérité en toutes circonstances, se mettre à la place de son interlocuteur pour imaginer ce qu’il peut ressentir, laisser à la personne en face la liberté de dire ce qu’elle a envie de dire, et faire preuve de réflexion et d’analyse sur ce que l’autre dit.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks