SCIENCE Les bulles de savon peuvent-elles sauver les abeilles?

Les bulles de savon peuvent-elles sauver les abeilles?

-

Deux chercheurs japonais travaillent à en faire les nouvelles pollinisatrices de demain.

Selon un article de Science Times, les bulles de savon pourraient devenir des agents de pollinisation, c’est-à-dire des vecteurs permettant de transporter et répandre du pollen.

Il ne s’agit pas d’un épisode de Black Mirror mais bien d’une étude du Collège doctoral des sciences et techniques de Hokuriku, au Japon. Les chercheurs Eijiro Miyako et Xi Yang ont publié les résultats de leur étude sur cette manière originale d’utiliser ces bulles dans iScience.

Des propriétés intéressantes

L’étude intitulée «Soap Bubble Pollinization» constate que les propriétés biologiques et physico-chimiques des bulles de savon en font des agents potentiels de pollinisation artificielle.

Les chercheurs ont expliqué que les bulles sont idéales pour disperser les grains de pollen. Ils se dégradent facilement et ne coûtent pas grand-chose à produire, d’où l’intérêt pour cette alternative sûre et économique. «Avec cette méthode, les fleurs sont relativement protégées puisque les bulles de savon sont légères, douces et très flexibles», expliquent-ils.

Un point qui a son importance, d’autant plus qu’une étude antérieure sur la pollinisation artificielle avait souligné que les méthodes conventionnelles qui se servent d’une brosse ou d’un pulvérisateur à pression mécanique pouvaient abîmer les fleurs et a fortiori la récolte des fruits.

Un pistolet à bulles pollinisatrices

Les chercheurs ont mis au point un pistolet à bulles qu’ils ont testé pour les besoins de l’étude. Ils ont «découvert que les grains de pollen naturels peuvent être facilement incorporés dans un film de savon». Le modèle expérimental reposait sur des grains de pollen de Pyrus bretschneideri, communément appelé poire blanche de Chine. Le taux de germination et la croissance de la longueur du tube pollinique ont été choisis comme critères d’observation.

L’étude a également noté qu’une addition modérée de substances chimiques tels que le bore, le calcium, le potassium ou le magnésium favorisait la germination et la croissance du pollen. Pour une autre étape du travail sur le terrain, les chercheurs ont fait appel à un drone pour effectuer une pollinisation assistée par robot.

Cette nouvelle méthode est comparable au processus de pollinisation manuelle existant et qui requiert une main-d’œuvre nombreuse. Les auteurs de l’étude espèrent parvenir à «découvrir des méthodes de pollinisation artificielle capables de résoudre des problèmes mondiaux pertinents tels que le déclin des insectes pollinisateurs, le travail lourd impliqué dans la pollinisation artificielle et la flambée des coûts des grains de pollen».

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks