INTERNATIONAL États-Unis: une soignante exposée au Covid-19, réduite au silence,...

États-Unis: une soignante exposée au Covid-19, réduite au silence, témoigne

-

Le personnel de santé est en première ligne face au Covid-19, mais dans plusieurs pays, des pénuries de matériel de protection ont été constatées depuis le début de la pandémie. Les soignants prennent alors de plus en plus de risque pour continuer de soigner les malades. Et lorsqu’ils dénoncent leurs conditions de travail, ils sont parfois réduits au silence par les autorités de leur pays ou leurs employeurs, c’est le cas notamment aux États-Unis.

Tainika Somerville travaillait depuis deux ans dans une maison de retraite près de Chicago. Au mois de mars, des rumeurs circulent sur un possible cas de Covid-19 parmi les résidents. Mais la direction de l’établissement se veut rassurante : des tests sont en cours et pour le moment aucun cas n’a été détecté. Quelques jours plus tard, l’aide-soignante de 39 ans apprend qu’aucun test n’a été effectué.

« On était en colère parce qu’ils n’étaient pas honnêtes avec nous, ils nous disaient ce qu’ils voulaient et ce n’était pas toute la vérité, explique-t-elle. Le 31 mars, on a appris dans les médias qu’un de nos résidents était mort des suites du coronavirus. On ne savait même pas qu’il y avait des cas de Covid dans notre établissement. »

Alors que sa maison de retraite manque de matériels de protection pour les soignants, Tainika Somerville décide avec plusieurs collègues de lancer une pétition et de diffuser une vidéo en direct sur les réseaux sociaux.

« Ils m’ont licenciée parce que j’avais incité mes collègues à la grève. Mais en réalité, j’ai été licenciée parce que j’ai dénoncé le manque de communication, le manque de protection et le manque de personnel. »

Depuis le début de la pandémie, des histoires comme celle de Tainika se sont multipliées, notamment au Nicaragua, en Russie ou encore en Égypte. Des pays où les soignants sont pourtant montrés comme des héros en blouse blanche.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks