SPORTS Le FC Barcelone veut s'éviter un nouveau cas Neymar...

Le FC Barcelone veut s’éviter un nouveau cas Neymar !

-

Cette saison, Ansu Fati a pointé le bout de son nez avec le Barça. Les Catalans ont peur de revivre l’épisode Neymar et travaillent donc à la prolongation de sa jeune pépite et à une hausse substantielle de sa clause libératoire.

Ce lundi, en Espagne, on fête les trois années de la « trahison » de Neymar. En effet, le 3 août 2017, après paiement de sa clause libératoire (222 millions d’euros), le Brésilien quittait le FC Barcelone pour s’engager avec le Paris Saint-Germain. Un épisode très mal vécu du côté de la Catalogne et de l’Espagne en général. Chez les pensionnaires du Camp Nou, on veut à tout prix éviter que cela se reproduise.

Mais avec quel joueur ? Cette saison, un petit jeune, Ansu Fati, a fait ses grands débuts avec Messi et consorts. Et ce qu’on peut dire c’est qu’il est sorti du lot. Il a été l’un des seuls, avec le jeune Riqui Puig, à dynamiser un peu les offensives de son équipe en cette fin d’édition 2019-2020 en Liga. Par ailleurs, toutes compétitions confondues, Ansu Fati a inscrit quelques réalisations (8).

Une clause à 400 M€

À 17 ans, il a donc plongé dans le grand bain et le Barça a peur. Ce lundi, Mundo Deportivo fait le point sur sa situation. En fin d’année dernière, son contrat a été amélioré puisqu’il est engagé jusqu’en 2022 avec une clause libératoire de 170 millions d’euros. Mais pour Josep Maria Bartomeu, la peur est grandissante et la volonté d’améliorer une nouvelle fois son contrat est bien présente.

Les discussions avec son entourage ont déjà débuté et il devrait obtenir un contrat comme n’importe quel joueur de l’équipe première même si son salaire serait encore très éloigné – logiquement – des cadres l’équipe. Sa nouvelle clause libératoire pourrait être de 400 millions d’euros. Une somme qui éloignerait donc pendant un très long moment – voire à tout jamais – d’éventuels prétendants…

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks