INTERNATIONAL Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d'assaut sur...

Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d’assaut sur les réseaux sociaux

-

«Les jeunes sont le cœur de la Marche pour la vie, c’est votre génération qui rend l’Amérique pro-famille et notre nation “pro-vie”», clamait le président Trump le 24 janvier dernier devant une foule de plusieurs milliers de personnes. Pour la première fois en quarante-sept ans, le président des États-Unis était présent lors de la manifestation annuelle des anti-avortement. Dans leurs rangs, des groupes religieux (beaucoup de catholiques) et parmi eux énormément de jeunes, venus en autocar depuis tout le pays. Ils se sont regroupés par paroisses, lycées ou universités, pour clamer: «L’avortement, c’est du meurtre.»

«Nous sommes passionnément “pro-vie” et l’on vient dénoncer cette pratique holocaustique qu’est l’avortement.» Eric, Abigail, Abby, Bella et Elise de l’université catholique Thomas Aquinas, en Californie. | Caroline Ernesty

Avec son implication de plus en plus poussée en faveur des opposant·es à l’avortement, le candidat à sa réélection en novembre 2020 remet le sujet sur le tapis, dans un pays plus divisé que jamais sur la question. Depuis l’arrêt de 1973, ordonné par la Cour suprême lors du procès Roe v. Wade, le droit à l’avortement n’a cessé d’être contesté aux États-Unis. Même très récemment, durant la crise du coronavirus, plusieurs États en majorité républicains ont profité du chaos engendré par la crise sanitaire pour passer des lois encore plus restrictives. C’est le cas notamment du Tennesse (État républicain de la Bible Belt), où le Congrès local a voté le 19 juin une loi réduisant la durée de recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) aux premiers battements de cœur, soit plus ou moins six semaines.

Dans ce contexte de crise sanitaire et sociale, et en période de campagne électorale, le mouvement «pro-vie» semble plus organisé que jamais. Avec près de 7 millions de primo-votant·es en novembre prochain, ces militant·es sont parti·es en croisade pour séduire les plus jeunes.

«Pro-vie» sur TikTok, comment ça marche?

Lancé en juillet 2019, le compte TikTok du groupe anti-avortement Live Action compte presque 105.000 abonné·es, et 4 millions de mentions «j’aime» sur ses courtes vidéos. Entre extraits de discours, vidéos promotionnelles ou chorégraphies orchestrées par Bella Bryant (l’ambassadrice du groupe), le compte est alimenté plusieurs fois par jour et engrange des milliers de réactions sous chaque publication, faisant de ce groupe «pro-vie» le plus influent de la plateforme.

Lire la suite 

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks