AFRIQUE Algérie: Plus de 6200 commerces fermés

Algérie: Plus de 6200 commerces fermés

-

Sur les 747 493 interventions effectuées durant cette période, les agents de contrôle ont dénombré 55 450 infractions, l’établissement de plus de 52 000 PV et la proposition de fermeture de plus de 7400 commerces.

Depuis le lancement du plan de déconfinement, notamment dans sa deuxième phase, le nombre de personnes testées positives à la Covid-19 ne cesse de croître.

Répondant à certaines voix incriminant les commerçants, plusieurs opérations de contrôle ont été lancées à travers le territoire national. Résultat : plus de 6000 magasins fermés. En effet, le bilan quotidien des contaminations au coronavirus donne froid dans le dos, et les raisons se résumeraient dans le relâchement des citoyens en matière de respect des gestes barrières.

Bien qu’il soit obligatoire depuis l’Aïd El Fitr, le port du masque de protection est loin d’être véritablement respecté par la totalité des Algériens. Accroché aux oreilles, placé sur le menton, mis en brassard ou caché dans la poche, tous les moyens sont bons pour ne pas porter cette protection et éviter d’être verbalisé par les services de sécurité.

S’il y a des lieux où le non-respect des gestes barrières est dominant, c’est bien les commerces, les marchés de proximité de fruits et légumes et les centres commerciaux. Face à cette situation de relâchement presque total, des brigades de contrôle ont procédé à l’application des sanctions édictées dans le communiqué du Conseil des ministres en relation avec le déconfinement des activités commerciales.

D’après le bilan du ministère du Commerce, 6319 commerces ont fait l’objet de proposition de fermeture immédiate. 6201 l’ont été réellement. Sur ce chiffre figurent des magasins ordinaires activant, à titre d’exemple, dans le secteur de l’habillement, les fast-foods et pizzerias ou encore des centres commerciaux et des marchés de proximité.

Rien que dans les 9 wilayas couvertes par les directions régionales de commerce d’Alger et Blida, le département de Kamel Rezzig dénombre près de 1000 commerces fermés. Les plus connus à Alger sont le marché de proximité de la rue Ferhat Boussaad (ex-Meissonnier). Le non-port de masque et le non-respect de la distanciation physique sont en tête de liste des infractions.

Des contraventions à longueur d’année

Durant ces sorties massives, d’autres infractions ont été recensées. Le bilan relatif à l’activité commerciale et la répression des fraudes de ce premier semestre de l’année 2020, dévoilé par le ministère du Commerce, s’avère assez lourd pour une période de stagnation commerciale et économique.

Sur les 747 493 interventions effectuées durant cette période, les agents de contrôle ont dénombré 55 450 infractions, la délivrance de plus de 52 000 PV et la proposition de fermeture de plus de 7400 commerces.

Le montant des saisies s’élève à près de 5 milliards de dinars. Les défauts de facturation sont estimés à 3784 infractions et 2827 autres pour non-respect des prix réglementés et fausses déclarations de prix.

En matière de répression des fraudes, le non-respect des mesures d’hygiène vient en tête des contraventions avec plus 44% du bilan complet et est suivi en second lieu par les tentatives d’induire en erreur et nuire au consommateur avec 20% du total des infractions recensées durant ce 1er semestre écoulé.

Au niveau des frontières, 35 166 cargaisons ont été contrôlées, dont 396 ont été refoulées. La quantité de produits à leur bord dépasse les 22 000 tonnes estimée à plus de 5 milliards de dinars.

En plus de ces activités ordinaires qui n’ont pas cessé, malgré la période de confinement, la veille sur le respect des mesures de prévention contre le coronavirus risque d’être encore plus sévère. Les sanctions sont facilement évitables par la simple prise de conscience quant aux dangers encourus et la prise de mesures de protection. Les commerçants et le consommateur se partagent entièrement cette responsabilité.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks