INTERNATIONAL Entre coronavirus et crise économique, la dure vie des...

Entre coronavirus et crise économique, la dure vie des réfugiés syriens de Beyrouth

-

Alors que le coronavirus semble revenir en force au Liban, le pays continue de sombrer dans la crise économique. Entre la dévaluation de la livre libanaise et l’inflation, la classe moyenne libanaise a été la plus visiblement touchées. Mais les plus pauvres, comme les réfugiés syriens, qui peinaient déjà à gagner leur pain, tentent de survivre au quotidien à Beyrouth.

Assis sur une boîte de métal, Mahmud frotte consciencieusement la chaussure en cuir noir que lui présente un client debout devant lui. « Je travaille pour ma famille, pas pour moi. Je me prive beaucoup pour garder l’argent pour eux », confie le jeune homme.

Mahmud est arrivé de Syrie à l’âge de 12 ans. Il a passé ces sept dernières années à cirer les chaussures des passants pour envoyer de l’argent à sa famille restée au pays. Mais aujourd’hui entre la crise économique et le Covid, ce n’est plus possible. « Les frontières sont fermées. Il n’y a plus de chauffeur. Nous, ici, on met tout en commun entre cousins pour se nourrir. Mais sincèrement, on n’achète plus de fruits. On mange surtout du riz pour se remplir. »

Un de ses cousins s’approche. Il porte aussi un nécessaire de cirage pendu à son épaule. « La vie a beaucoup changé, dit-il. Beaucoup de magasins ont fermé. Il y a moins de passants qu’avant dans cette rue. Face à la situation économique, certains Syriens sont rentrés chez eux sans qu’on le leur demande. Si jamais nous aussi nous sommes poussés à rentrer, nous le ferons. Il n’y a pas de problème. »

Le jeune homme assure qu’en Syrie aussi il se débrouillera, qu’il ne faut pas avoir peur de la crise. Selon lui, tout dépend de la volonté de chacun de vivre sa vie malgré les obstacles.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks