AFRIQUE Covid-19 au Maroc : la situation va de mal...

Covid-19 au Maroc : la situation va de mal en pis, à quelques jours de l’Aïd Al Adha

-

Selon les autorités marocaines, la situation épidémiologique est « inquiétante et imprévisible ». Lors d’un point de presse, le ministre de la Santé a même évoqué la situation de « danger sur la sécurité sanitaire du pays ».

« Le moral ne va pas fort… On n’est ni vraiment confinés ni déconfinés ; il y a beaucoup de contradictions dans les messages officiels », déclare au journal Le Parisien, une mère de famille originaire de Tanger, qui a requis l’anonymat.

Avec la mesure d’interdiction de déplacements de et vers plusieurs villes dont Tanger, elle dit se sentir « prisonnière » dans cette ville qui, faut-il le souligner, enregistre le plus de nouveaux cas en l’intervalle d’une semaine, et à quelques jours de la célébration de l’Aïd Al Adha.

« La situation épidémiologique au Maroc est inquiétante avec une hausse du nombre de décès et des cas graves », a déclaré lundi au cours d’un point de presse, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

À en croire un médecin de Casablanca, la situation épidémiologique au Maroc, avec la hausse de cas constatée, est « normale » d’autant qu’ »on effectue beaucoup plus de tests qu’auparavant ». Il ajoute que « le taux de létalité au Maroc est l’un des plus faibles au monde », précisant que l’interdiction de déplacement, qui est une « décision préventive » selon lui, a fait paniquer les populations qui ont pris d’assaut les gares pour rejoindre leurs proches, créant une « catastrophe sur les autoroutes ».

« À Marrakech où j’ai des proches…. personne ne respectait vraiment les consignes. Maintenant les cas explosent », confie à la même source, un jeune entrepreneur de la ville d’Essaouira.

Lors de son point de presse, le ministre de la Santé a insisté sur le fait qui’ »il ne faut pas que le virus sorte du périmètre urbain des villes interdites de circulation », ajoutant que cette mesure d’interdiction va durer au moins 14 jours.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks