ECONOMIE Royal Air Maroc engagé dans un bras de fer

Royal Air Maroc engagé dans un bras de fer

-

Le management de Royal Air Maroc (RAM) et les pilotes de ligne n’arrivent pas à accorder leurs violons sur le plan de sauvetage de la compagnie. Désormais, les deux parties s’interpellent par avocats interposés.

À l’origine du différend qui oppose les deux parties, les décisions du comité d’entreprise. À la veille de la tenue d’une réunion dudit comité, l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) faisait savoir par le truchement de son avocat Fekhar agréé près la cour de cassation que «  le quorum légal des délégués des salariés n’est pas atteint  ». En conséquence, «  toutes les décisions relatives au licenciement économique et prises lors de la réunion du 21 juillet seraient nulles et non avenues  ».

Cet avertissement n’a pas pour autant dissuadé le management de RAM. Mardi, le comité a bel et bien tenu sa réunion, au cours de laquelle des décisions relatives au licenciement économique ont été prises, rapporte L’Économiste. «  Le quorum légal n’est pas atteint suite à la mise à la retraite de l’un des délégués des salariés élu par les salariés de la compagnie  », a déclaré l’avocat des pilotes. Pour les pilotes, les décisions du comité d’entreprise ne peuvent être recevables qu’à une seule condition : «  il va falloir organiser au préalable des élections partielles des délégués du Collège PNT  ».

La réponse du management de RAM ne s’est pas fait attendre. «  Par une conclusion hâtive dénotant de l’ignorance des dispositions légales en vigueur, vos clients soutiennent que toute décision ou concertation, prise lors de la réunion du 21 juillet dans le cadre des dispositions légales relatives au licenciement économique, serait réputée nulle et concluent à la nécessité d’organiser des élections partielles dès lors que le nombre d’effectifs de la compagnie a dépassé 55 personnes  », écrit Bassamat Fassi-Fihri, l’avocat du management dans une correspondance adressée à la défense des pilotes.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks