INTERNATIONAL Présidentielle américaine: Donald Trump renonce à la convention républicaine

Présidentielle américaine: Donald Trump renonce à la convention républicaine

-

À 100 jours de l’élection présidentielle aux États-Unis, Donald Trump annule la convention du Parti républicain le mois prochain. Lors de ce grand rendez-vous prévu à Jacksonville en Floride, du 24 au 27 août, des milliers de représentants du parti devaient l’introniser candidat à sa réélection.

Certains événements sont maintenus par respect pour les contrats signés, mais les meetings se feront essentiellement « en ligne », a précisé Donald Trump. Le président américian semble changer de stratégie alors que la pandémie a franchi la barre des 4 millions de contaminations aux États-Unis.

La Floride, rattrapée par l’épidémie

Donald Trump a tenté jusqu’au bout de maintenir le plus grand rendez-vous politique de son parti avant l’élection du 3 novembre. Initialement, la convention républicaine devait se tenir à Charlotte en Caroline du Nord. Mais en raison des recommandations sanitaires, les autorités locales ne pouvaient pas garantir qu’elle accueille autant de personnes que prévu.

Le président, furieux, avait alors ordonné de changer de lieu et même d’État. Et c’est Jacksonville, en Floride, qui avait été choisie. Mais depuis l’État a été rattrapé par la pandémie.

L’organisation est devenue un vrai casse-tête et certains élus et délégués du Parti républicain ont fait savoir qu’ils ne s’y rendraient pas. À un mois de l’événement, Donald Trump annule pour de bon la convention. « Ce n’est pas le moment », dit-il, en soulignant que son devoir est de protéger les Américains.

Un changement de ton notable, un volte-face même, face à une pandémie qu’il a longtemps minimisée. Donald Trump est à la traine dans les sondages et il tente d’inverser la tendance. Si bien qu’après des mois de défiance, le président s’est aussi affiché avec un masque la semaine dernière et il invite désormais les Américains à le porter par « patriotisme ».

Article précédentL’ancien ministre algérien des Affaires étrangères Lakhdar Brahimi ne se résout pas à voir abandonnée la cause palestinienne face aux conséquences du « deal du siècle ». Diverses personnalités du monde arabe se sont associées pour déposer prochainement une pétition auprès de plusieurs organisations internationales (ONU, OMC, Ligue arabe, Union africaine, Union européenne, etc.). L’objectif : (ré-)affirmer leur opposition au plan de paix américain de janvier 2020, dit « deal du siècle », censé résoudre le conflit israélo-palestinien. JA reproduit ici le message que Lakhdar Brahimi, l’ancien médiateur de l’ONU, a pris l’initiative d’adresser à ces figures du monde arabe pour les mobiliser. « J’adresse cette lettre aux amis arabes – anciens responsables gouvernementaux, officiels, intellectuels et militants – dont j’ai réussi à rassembler les adresses. Mais, comme il apparaîtra plus loin, mon ambition est d’atteindre une audience plus large encore, dans le monde arabe et au-delà. À LIRE Selon le diplomate algérien Lakhdar Brahimi, « contrairement à ce que pense Donald Trump la souveraineté n’exclut pas le multilatéralisme » Je ne prête aucune attention aux affiliations politiques, quelles qu’elles soient. J’estime que ce que font les Israéliens et l’Administration américaine doit nous mener à mettre de côté nos divisions internes et les divisions entre États. Aussi, cette lettre parviendra à des personnes que je n’ai pas eu le privilège de rencontrer personnellement. Leurs noms me sont connus par leurs écrits, ou bien ils m’ont été suggérés par des amis communs.
Article suivantEnquête ANSD : 38% des Sénégalais vivent avec moins de 1000 Fcfa par jour

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks