FINANCE Impôts : le plan de relance européen va-t-il vous...

Impôts : le plan de relance européen va-t-il vous coûter cher ?

-

Le plan de relance européen va-t-il coûter cher au contribuable français ? Pour surmonter la crise du coronavirus, la France devrait recevoir 40 milliards d’euros de subventions, tirés d’une dette commune aux pays membres de l’UE. Si Emmanuel Macron a assuré que cette dette, « ce n’est pas le contribuable français qui la paiera », de nombreux détracteurs en doutent, estimant, à l’inverse, que les Français s’en acquitteront, jusqu’à « payer, avec leurs impôts, le double du montant », a jugé Nicolas Dupont-Aignan.

Ces projections semblent prématurées et omettent plusieurs paramètres macro-économiques, répondent plusieurs économistes interrogés par l’AFP. L’enveloppe prévue pour la France provient des 750 milliards d’euros bientôt empruntés sur les marchés financiers par la Commission européenne, qui devront être remboursés d’ici 2058. 390 milliards d’euros – dont 40 pour la France – seront distribués via des subventions aux pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, auxquels viennent s’ajouter si besoin 360 milliards disponibles sous forme de prêts. Pour rembourser la totalité de la dette, trois options s’offrent à l’UE, estime Shahin Vallée, spécialiste des questions d’intégration européenne : « Augmenter les ressources propres, augmenter la contribution des Etats, baisser les dépenses ».

>> A lire aussi – Crise sanitaire : faut-il taxer les plus riches pour relancer l’économie ?

En consommant, les contribuables européens risquent de payer indirectement de nouveaux impôts. L’accord prévoit en effet l’instauration début 2021 d’une taxe sur le plastique non-recyclé sera instaurée début 2021. Avant 2023, l’UE doit également créer une taxe carbone sur les produits importés, une refonte du marché européen du carbone, ainsi qu’une taxe sur les géants du numérique. Au total, elles pourraient rapporter entre 19,8 et 33,1 milliards d’euros chaque année, selon les estimations cumulées de la Commission européenne.

Comme Emmanuel Macron, le commissaire européen au marché intérieur

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks