AFRIQUE Côte d'Ivoire : l'opposition demande une nouvelle réforme de...

Côte d’Ivoire : l’opposition demande une nouvelle réforme de la commission électorale

-

L’opposition ivoirienne a demandé jeudi que le gouvernement reprenne la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), dont elle conteste l’impartialité, avant l‘élection présidentielle d’octobre, à la suite d’un arrêt de la Cour africaine de justice qu’elle avait saisie.

“L’opposition ivoirienne exige que le gouvernement (…) reprenne la réforme de la CEI, telle que préconisée par l’arrêt rendu le 15 juillet 2020 par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples”, déclarent dans un communiqué commun les principaux mouvements d’opposition, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI), ainsi que d’autres mouvements.

L’opposition exige en particulier “la dissolution de toutes les commissions (électorales) locales”, que la Cour africaine a jugées déséquilibrées en faveur du parti au pouvoir, “un cuisant revers pour le gouvernement”, selon son communiqué.

L’opposition demande donc “la réouverture du dialogue politique, en vue de la mise en place d’une nouvelle Commission électorale, répondant aux normes internationales”.

Des négociations s‘étaient tenues pendant plusieurs mois l’année dernière pour la refonte de l’ancienne CEI, que la Cour africaine de justice avait jugée déséquilibrée dans un arrêt datant de 2016. Mais l’opposition était restée insatisfaite du résultat.

La crédibilité de la CEI est jugée cruciale en vue de la présidentielle de 2020 qui s’annonce tendue, dix ans après la crise post-électorale ivoirienne qui avait fait plus de 3.000 morts.

L’opposition demande par ailleurs “l’audit de la liste électorale”, dont la révision vient de se terminer, “par une instance paritaire”.

Enfin “l’opposition ivoirienne dans sa grande majorité” juge qu’un éventuel troisième mandat du président Alassane Ouattara, violerait la Constitution, selon le communiqué.

Un débat sur la possibilité de se représenter pour le président Ouattara, au pouvoir depuis 2011 et qui termine son deuxième mandat, oppose le pouvoir et l’opposition depuis l’adoption d’une nouvelle Constitution en 2016.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks