POLITIQUE Crise au Mali : cinq présidents ouest-africains au chevet...

Crise au Mali : cinq présidents ouest-africains au chevet du pays

-

Les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria, Mahamadou Issoufou du Niger, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Nana Akufo-Addo du Ghana et Macky Sall du Sénégal sont attendus ce jeudi à Bamako pour tenter de trouver une issue à la crise politique.

A la veille de leur arrivée, les négociations se sont poursuivies en coulisses pour mettre un terme au plus important mouvement de contestation du pouvoir en place au Mali depuis le coup d’Etat de 2012. Les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria, Mahamadou Issoufou du Niger, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Nana Akufo-Addo du Ghana et Macky Sall du Sénégal ont été mandatés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Ils doivent être accueillis entre 10h00 et 11h00 (GMT et locales) à l’aéroport de Bamako par le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Efforts diplomatiques

Ils s’entretiendront ensuite avec lui dans un hôtel de la capitale, puis conjointement avec l’influent imam Mahmoud Dicko – figure emblématique de la contestation – et avec les dirigeants du Mouvement du 5-Juin (M5-RFP), la coalition hétéroclite de politiques, de religieux et de membres de la société civile qui réclame le départ du chef de l’État. La délégation devrait quitter le Mali vers 17h30, après la publication d’un communiqué final.

Par la voix de son négociateur, l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan, la Cedeao a mis sur la table dimanche dernier des « recommandations » pour une sortie de crise, qui ont reçu le soutien de l’Union africaine, des Etats-Unis et de l’UE.

« Le rétablissement d’une Assemblée nationale légitime et d’un gouvernement d’union nationale permettront au Mali de surmonter la crise actuelle », a déclaré mercredi à Bruxelles une porte-parole de la diplomatie de l’Union européenne. Les cinq présidents vont peser de tout leur poids pour « renforcer » les efforts diplomatiques déjà entrepris et « entériner » un accord, selon une source proche des négociations.

Troubles meurtriers

Des manifestants anti-gouvernement à Bamako, le 10 juillet 2020.

Au pouvoir depuis 2013, le président IBK est contesté dans la rue depuis juin. Au climat d’exaspération nourri depuis des années par l’instabilité sécuritaire dans le centre et le nord du pays, le marasme économique ou une corruption jugée endémique, est venue s’ajouter l’invalidation par la Cour constitutionnelle d’une trentaine de résultats des élections législatives de mars-avril.

Le 10 juillet, la troisième grande manifestation contre le pouvoir à l’appel du M5-RFP a dégénéré en trois jours de troubles meurtriers à Bamako, les pires dans la capitale depuis 2012.

La crise politique actuelle au Mali, dont une large partie du territoire, en proie à des violences jihadistes et/ou communautaires quasi-quotidiennes, échappe à l’autorité de l’État, inquiète ses alliés et voisins, qui craignent que le pays sombre dans le chaos.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks