POLITIQUE Coronavirus : gratuité, prix coûtant, aides... Le prix des...

Coronavirus : gratuité, prix coûtant, aides… Le prix des masques au coeur des débats

-

Un budget qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros par mois pour une famille, depuis que le masque est obligatoire dans les lieux publics clos.

L’obligation de porter un masque dans les lieux clos va peser sur les budgets des ménages. Selon une estimation du Parisien, une famille de quatre personnes a un budget de plus de 200 euros pour les masques chirurgicaux, en se basant sur le prix maximal de 0,95 cts, et de près de 100 euros en choisissant les masques en tissus. Un coût non-négligeable, particulièrement pour les familles les plus modestes.

Le Conseil scientifique veut la gratuité pour les plus modestes

Un constat partagé par le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy : « Les masques, c’est pas gratuit. Cela constitue un budget pour les familles les plus fragiles”, a-t’il affirmé sur BFMTV.

Le président du Conseil scientifique, qui conseille Emmanuel Macron, précise avoir “beaucoup insisté pour que l’ensemble des moyens pour se protéger contre le coronavirus leur soit donner, avec une forme de gratuité”.

La gauche réclame la gratuité des masques pour tous

Un sujet dont s’est aussi emparée la classe politique. Dès le 28 avril, bien avant l’obligation de porter un masque dans les lieux publics clos, les députés Insoumis déposaient une proposition de loi pour la gratuité des masques. Il “faut que ceux-ci soient accessibles, donc disponibles, mais aussi gratuits”, expliquait Jean-Luc Mélenchon. “Il ne sera pas à la portée des personnes les plus démunies déjà fortement touchées par la crise sociale”, argumentaient alors les élus LFI.

Une demande réitérée ces derniers jours par les députés insoumis avec une nouvelle proposition de loi, avec l’appui des députés PS.

Pour que l’accès aux masques et leur renouvellement ne dépendent pas du pouvoir d’achat de chaque ménage, les députés socialistes demandent d’organiser la gratuité des masques pour toutes et tous”, argumentent les députés socialistes dans un communiqué.

Des masques à prix coûtant ?

Sans aller jusqu’à une gratuité des masques, le président du département de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel (PS) réclame de son côté que les masques soient venus à prix coûtant, alors que le prix plafonné à 0,95€ par masque chirurgical est jugé trop élevé. “Le gouvernement pour être logique doit encadrer plus fermement les prix”, réclame l’élu.

D’autant que, selon une enquête de 60 Millions de consommateurs, les prix des masques se sont envolés depuis le début de l’épidémie. Vendus 9 centimes l’unité avant la pandémie, ils sont désormais vendus 60 centimes dans la plupart de cas, voire au prix maximal autorisé de 95 centimes.

“La question se regarde attentivement” selon Le Maire

Un sujet évoqué pour la première fois par un membre du gouvernement, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance : « Est-ce qu’il faut une prise en charge complémentaire ? Je trouve que c’est un bon débat, je n’ai pas la réponse ce matin, mais je trouve que c’est une question qui se regarde attentivement », a affirmé Bruno Le Maire sur Franceinfo, reconnaissant que le prix plafonné à 0,95€ “peut représenter effectivement pour des familles un coût important ».

Si le gouvernement n’a pas organisé de distribution de masques, plusieurs collectivités locales, des mairies aux régions, ont gratuitement donné des masques à l’issue du confinement à leurs administrés.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks