Développement Personnel Une relation sexuelle brutale peut-elle être un viol ?

Une relation sexuelle brutale peut-elle être un viol ?

-

Avertissement : Cet article contient des détails sur les abus domestiques et la violence sexuelle.

Cette défense, qui a été utilisée au tribunal pour justifier la mort ou les blessures d’une personne en prétendant que le sexe « a mal tourné », est sur le point d’être interdite aujourd’hui en Angleterre et au Pays de Galles.

Aujourd’hui, les députés, les militants et les victimes réclament justice.

Des victimes comme Lucy*, 23 ans. Avant d’arriver au poste de police local, elle dit avoir passé des mois à se demander si elle allait dénoncer son ex violent pour viol.

En cherchant sur Internet, elle a lu et fait autant de recherches que possible pour savoir comment se déroulait la procédure en tant que victime. Un résultat de recherche l’a vraiment affectée, elle a lu :

La défense du sexe brutal (également connue sous le nom de défense des 50 nuances) est utilisée par certaines personnes accusées d’avoir tué, ou blessé violemment, un partenaire sexuel, qui affirment que la mort ou les blessures subies faisaient partie de rapports sexuels consensuels.

Lucy dit qu’elle a dit à l’officier que la principale chose qui l’inquiétait était la défense de « sexe brutal » utilisée contre elle au tribunal.

« Ils ont dit de ne pas s’en inquiéter. Ils m’ont donné beaucoup d’espoir. Avant, j’étais tellement préoccupée par le fait de porter l’affaire devant la justice », a-t-elle déclaré.Dessin représentant une femme avec son téléphone

Sur son téléphone qu’elle a remis à la police, il y avait des vidéos d’elle et de son ex ayant des relations sexuelles. Son ex, dit-elle, était « obsédé » par l’idée de se filmer et a menacé de rompre avec elle si elle refusait.

« Avant le viol, on s’était disputés parce que j’avais commenté le post d’un type sur Instagram. Il m’a dit : « Oh, tu ne dois pas m’aimer si tu penses à d’autres gars », raconte-t-elle.

« J’ai essayé de m’excuser et nous sommes restés là en silence pendant une éternité. Puis j’ai essayé de partir. Mais il ne voulait pas me laisser partir. Il voulait faire l’amour pendant 4 ou 5 heures d’affilée, comme une punition », dit-elle.

« Dans la vidéo de cette nuit-là. Je dis : « Je ne peux pas faire ça, je ne veux pas faire ça », affirme-t-elle.

« Tu peux l’entendre dire, ‘tu dois faire ça avant que je me mette en colère contre toi, fais-le. Je crie littéralement, je pleure, je m’éloigne. Et puis il me frappe très fort », dit Lucy.

Six mois plus tard, Lucy dit que la police l’a informée qu’elle ne prendrait aucune autre mesure dans son affaire et que celle-ci ne serait pas transmise au ministère public (CPS) en raison de la défense de « sexe brutal ».

« La police a dit que dans les autres vidéos sur mon téléphone, vous pouviez voir que nous avions déjà eu des relations sexuelles brutales consensuelles et que mon ex n’aurait donc pas su que je ne voulais pas de ça cette fois-là », explique-t-elle.

Leur décision a confirmé la plus grande crainte de Lucy, avant qu’elle ne s’approche d’une salle d’audience.

Aujourd’hui, des victimes comme Lucy, des militants et des députés demandent au gouvernement d’exhorter le CPS et les forces de police à revoir toutes les affaires de violence sexuelle qui ont été abandonnées à la suite de la défense de « relations sexuelles brutales ».

L’amendement interdisant la défense de « sexe brutal » sera ajouté au projet de loi sur les violences domestiques aujourd’hui, alors qu’il entre dans sa phase de rapport à la Chambre des Communes. La clause ajoutée par le gouvernement exclut le « consentement à la gratification sexuelle » comme moyen de défense pour avoir causé un préjudice grave, en Angleterre et au Pays de Galles.Dessin représentant une femme victime d'agression sexuelle

Lire la suite 

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks