À la Une Crise au Mali : une mission de la CEDEAO...

Crise au Mali : une mission de la CEDEAO attendue aujourd’hui

-

Une mission de la CEDEAO, conduite par l’ancien président du Nigeria Jonathan Goodluck et composée de présidents de Cours constitutionnelles, est attendue ce mercredi au Mali.

Malgré les tensions, les responsables du mouvement dit du 5 juin maintiennent leur exigence à savoir la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, ainsi que le mot d’ordre de la « désobéissance civile ».

« Celui qui a demandé qu’on vienne nous tuer n’est plus notre président », a dit en conférence de presse Mountaga Tall, qui avait été arrêté avant d’être relâché, comme d’autres leaders, dont Issa Kaou Djim.Crise au Mali : une mission de la CEDEAO attendu aujourd'hui

Bamako, la capitale a été la proie entre vendredi et dimanche de ses troubles civils les plus graves depuis 2012.

Les violences ont commencé vendredi à l’issue d’un rassemblement, le troisième à l’appel du M5 depuis juin, mais le premier sous le signe de la « désobéissance civile ».

Un climat quasiment insurrectionnel s’est propagé à plusieurs quartiers, dont Badalabougou, fief de la principale figure du mouvement, l’imam Mahmoud Dicko.

Le gouvernement parle de 11 morts. La contestation évoque un bilan plus lourd. Le M5 a dit mardi son intention de demander l’intervention de la Cour pénale internationale pour faire juger les responsables de ces morts.

La CPI ne peut toutefois pas être saisie par une organisation.Crise au Mali : une mission de la CEDEAO attendu aujourd'hui

Le président a tenté différentes ouvertures: offre de gouvernement d’union nationale, dissolution de la Cour constitutionnelle ou encore législatives partielles.

Dans ce qui est vu comme un geste d’apaisement, les autorités, après avoir réprimé la révolte, ont relâché dimanche soir et lundi les opposants arrêtés.

Mais aucune des ouvertures du président n’a jusqu’ici dissipé la fièvre. La CEDEAO et la communauté, s’emploient discrètement à désamorcer la crise.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime

Au croisement des maths et de l'anthropologie, une équipe américaine travaille depuis plus de dix ans sur la meilleure...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks