POLITIQUE Soldats accusés d'adhérer aux thèses néonazies: Parly prend l'affaire...

Soldats accusés d’adhérer aux thèses néonazies: Parly prend l’affaire « avec énormément de sérieux »

-

La ministre des Armées, Florence Parly, a assuré ce mardi sur France Info prendre « avec énormément de sérieux » les révélations de Mediapart sur la présence de militaires qui adhérereraient aux thèses néonazies au sein de l’armée française. Des sanctions vont être prises à l’encontre des soldats concernés, d’après France Bleu Savoie.

Tatouage de la devise SS

La semaine dernière, le site d’investigation en ligne dévoilait la présence d’une « dizaine de militaires et d’anciens militaires (ne faisant) pas mystère sur les réseaux sociaux de leur adhésion à l’idéologie néonazie ». Parmi les documents retrouvés par Mediapart se trouvent des photos de militaires avec des tatouages de la devise SS ou faisant le salut nazi.

« Il faut prendre cela avec énormément de sérieux, et c’est ce que nous faisons », a assuré la ministre des Armées sur France Info, ajoutant que « le commandement a été évidemment immédiatement saisi. »

« Ce sont des idéologies extrémistes, révisionnistes et par conséquent, nous sommes très attentifs, bien sûr, au moment du recrutement de nos militaires. Il y a un service dont c’est la responsabilité de s’assurer que ceux qui nous rejoignent ne véhiculent pas ce type d’idéologie », a-t-elle fait savoir.

Des sanctions « en cours »

« Ce sont des cas qui sont heureusement extrêmement rares. Mais ce n’est pas parce qu’ils sont rares que l’on ne doit pas y prêter une grande attention et ne pas prendre de sanction », a également affirmé la ministre.

D’après France Bleu Savoie, certains militaires appartiennent au 13e bataillon de chasseurs alpins, basé à Barby (Savoie).

« Le 13e BCA est le reflet de la société, on n’est pas exempt d’individus qui prennent malheureusement la voie de l’extrémisme. On ne saurait pas réduire les 1250 hommes et femmes du bataillon à ces comportements individuels », a déclaré à la radio locale le lieutenant Clément, officier de communication du régiment concerné. Il a précisé que des sanctions « sont en cours » à leur encontre.

Article original publié sur BFMTV.com

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks