INTERNATIONAL La Chine s’attaque aux primaires des pro-démocraties à Hong...

La Chine s’attaque aux primaires des pro-démocraties à Hong Kong

-

Le régime communiste chinois a dénoncé les « primaires » organisées par le camp pro-démocrates ce week-end, qu’il a qualifiées de contraires à la nouvelle loi sur la sécurité nationale.

Pour la cheffe de l’exécutif hongkongais comme pour les responsables du bureau de liaison du gouvernement central, la consultation électorale de ce week-end serait non seulement « illégale », mais elle aurait en plus bénéficié du « soutien des forces extérieures ». Avec ces deux qualificatifs, le scrutin interne organisé par l’opposition serait donc hors-la-loi et viendrait violer la nouvelle législation sur la sûreté nationale imposée à l’ex-colonie britannique par Pékin depuis le début du mois.

Crainte d’un raz-de-marée électoral en septembre

Parmi les autres arguments avancés par l’autorité, des plaintes concernant l’interdiction des grands rassemblements en période épidémique, ou encore, ce qui ferait presque sourire les militants pro-démocratie, « le manque de protection des données personnelles collectées auprès du public ». Une réaction qui trahit surtout la crainte des pro-Pékin d’assister à un raz-de-marée électoral des défenseurs des libertés le 6 septembre.

Il y a quelques jours, la police aurait d’ailleurs effectué une perquisition au siège de l’Institut de recherches sur l’opinion publique afin de saisir l’ensemble des enquêtes publiées ces derniers mois qui pour la plupart trahissent une défiance de l’opinion hongkongaise vis-à-vis de l’autorité locale et du gouvernement central.

Pour le régime chinois, l’opposition en soi n’existe pas ou elle émane forcement de l’étranger. Or, ce sont plus d’un demi-million de personnes qui ont participé à la consultation ce week-end selon les organisateurs, laissant aux pro-démocratie l’espoir de ravir 45 sièges au Parlement à l’occasion des prochaines législatives. Si toutefois ces dernières sont maintenues, et si les candidats souvent des militants jeunes arrivés en tête des primaires ne sont pas écartés des listes électorales au prétexte qu’ils auraient enfreint la loi.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Libye – Paix : des parlementaires pro-Haftar pour une intervention militaire égyptienne

Le parlement basé dans l’est de la Libye qui appuie le maréchal Khalifa Haftar, a indiqué dans la nuit...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks