SANTÉ Coronavirus en Israël et en Cisjordanie: la gestion complexe...

Coronavirus en Israël et en Cisjordanie: la gestion complexe d’une deuxième vague

-

Depuis début juillet, la Cisjordanie est à nouveau en confinement en raison d’une forte augmentation du nombre de cas de Covid-19. Mais le gouvernement palestinien est revenu lundi soir sur certaines mesures. Côté israélien, où les autorités font face aussi à une seconde vague, certaines mesures de confinement ont aussi été levées.

D’un côté comme de l’autre, les gouvernements tentent difficilement de concilier gestion du risque sanitaire et coût économique.

Dimanche soir, le gouvernement palestinien annonçait une prolongation de deux semaines et un renforcement du confinement mis en place début juillet. Le couvre-feu était notamment instauré la nuit et les week-ends, n’autorisant que les pharmacies et boulangeries à rester alors ouvertes.

Mais sous la pression des milieux économiques, le gouvernement a finalement infléchi sa position 24 heures plus tard. Plus de commerces peuvent maintenir leur activité en respectant des consignes sanitaires plus strictes. Dans les faits, l’obligation de fermeture pour les commerces non-essentiels n’était de toute façon pas strictement appliquée.

Le gouvernement israélien revoit sa copie

Ce lundi, le gouvernement israélien a, lui aussi, été contraint de revoir sa copie. Une commission de la Knesset, le parlement, l’a obligé à rouvrir les salles de sport et les piscines, estimant que le ministère de la Santé n’avait pas réussi à prouver qu’elles étaient des lieux de fortes contaminations. Faute de preuve d’un danger sanitaire, le maintien de l’activité économique prime.

Le principe a cette fois-ci été appliqué par une commission parlementaire mais il est aussi au cœur des décisions du gouvernement. Et la quête de cet équilibre conduit à un manque de clarté : la fermeture des piscines concernait par exemple les établissements publics mais pas les piscines des hôtels.

Selon un sondage publié ce mardi par l’Institut israélien de la Démocratie, trois quarts des Israéliens critiquent la gestion de la crise par leur gouvernement. La cote de confiance de Benyamin Netanyahu a chuté de 20 points en un mois.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks