AFRIQUE Coronavirus au Maroc : l’efficacité des mesures en cause

Coronavirus au Maroc : l’efficacité des mesures en cause

-

La situation sanitaire du Maroc prend des proportions alarmantes, à quelques jours de l’entame de la dernière phase de déconfinement. La hausse du nombre de cas positifs ces derniers jours, amène à s’interroger sur l’efficacité des mesures prises par les autorités.

Saïd El Melhaoui et Nabil Azouagh, deux docteurs en statistique et modélisation mathématique de l’Université Mohammed Premier d’Oujda, s’inquiètent de la situation sanitaire au Maroc. Pour mieux comprendre la situation qui, au lieu de s’améliorer, ne fait qu’empirer, les deux chercheurs ont réalisé une étude sur la base des données journalières renseignant sur les nouveaux cas et le taux de positivité au test covid-19, sur la période du 30 mars au 6 juillet 2020, indique le journal l’Economiste.

L’analyse des deux universitaires révèle l’existence de trois points de rupture dans la série des nouveaux cas : le 13 avril, le 12 mai et le 18 juin. Ainsi, ils établissent trois phases pandémiques, auxquelles s’ajoute une quatrième phase (du 19 juin au 6 juillet) qui fait suite au déconfinement adopté le 10 juin.

Dans la première phase, qui court du 30 mars au 18 avril, le taux de positivité du test est de l’ordre de 22 % et le nombre journalier moyen des tests est d’environ 518.

À la deuxième phase, qui part du 19 avril au 12 mai, ce taux a sensiblement chuté à 7,18 %. Dans cette phase, le confinement adopté le 20 mars, a porté ses fruits.

Au cours de la troisième phase, entre le 13 mai et le 6 juillet, où le déconfinement était amorcé, une nouvelle chute significative du taux de positivité a été enregistrée (1,2 % environ). Cette chute a été accompagnée par une forte augmentation du nombre de tests effectués qui a atteint les 18 504.

Après analyse de ces taux par les chercheurs, il ressort que le confinement total a entrainé une réduction considérable du taux d’infection et que le déconfinement progressif semble porter ses fruits, en dépit des variations notées au niveau des taux de positivité. Toutefois, la prudence doit rester de mise, car, estiment les universitaires, le covid-19 continue de résister aux mesures de lutte et de prévention.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks