INTERNATIONAL Visiter un pays qui n'existe pas, c'est possible

Visiter un pays qui n’existe pas, c’est possible

-

Il faut plusieurs critères pour qu’un pays soit reconnu officiellement.

Dans son livre Nations non reconnues: voyages dans des pays qui n’existent pasGuilherme Canever raconte ses voyages dans seize pays qui ne sont pas officiellement reconnus. Même s’ils ont leur propre gouvernement, passeport, citoyen·ne et parfois monnaie, un certain nombre de pays n’ont pas d’existence officielle, explique un article de CNN.

Non-reconnaissance par l’ONU

Bien que la définition soit sujette à interprétation, un pays doit, pour être considéré comme tel en vertu du droit international:

Ceux qui ne sont pas reconnus par l’ONU auront beau l’être par d’autres nations, ils se heurtent à des difficultés, comme celle de ne pas pouvoir accéder aux marchés économiques.

La fascination de Guilherme Canever pour les pays en litige international a commencé après sa visite du Somaliland, un territoire situé dans la Corne de l’Afrique qui cherche à obtenir son indépendance de la Somalie depuis 1991. «Je voyageais à travers l’Afrique par voie terrestre en 2009 et j’ai fini par aller au Somaliland, raconte-t-il à CNN Travel. J’ai été choqué quand je me suis rendu compte que je ne pouvais pas utiliser l’argent somalien là-bas. Puis j’ai commencé à comprendre que c’était une nation qui avait ses propres institutions, lois et devises. J’avais l’impression d’être dans un univers parallèle», se rappelle-t-il.
Bien qu’il ait déclaré unilatéralement son indépendance de la Somalie en 1991, le Somaliland n’a été reconnu comme nation souveraine par aucun pays. Cela a rendu les choses particulièrement difficiles pour le territoire, qui a connu de graves difficultés économiques au fil des années. Le chômage y est élevé, tout comme le taux d’alphabétisation. «Le Somaliland est vraiment isolé, explique Canever. Les gens ont lutté pour survivre parce qu’ils n’ont pas d’alliés. Beaucoup dépendent de l’argent que les personnes travaillant à l’étranger leur envoient.»

Seize pays «n’existent pas»

Après avoir établi une liste des pays non reconnus officiellement, soit dix territoires indépendants avec une reconnaissance internationale limitée et six régions autonomes qui étaient auparavant indépendantes ou aimeraient l’être, Guilherme Canever a commencé à planifier son voyage.

L’un des pays contestés les plus connus sur sa liste est le Kosovo, situé dans la région des Balkans en Europe. Mais on compte aussi sur son itinéraire La République turque de Chypre du Nord, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, deux territoires contestés du Caucase. Il a aussi visité la Transnistrie, basée entre la Moldavie et l’Ukraine, qui a déclaré son indépendance en 1990.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks