INTERNATIONAL Comment les USA ont mis la main sur des...

Comment les USA ont mis la main sur des Instagrammers nigérians tape-à-l’œil

-

Le lendemain de son 29ème anniversaire, en mai, Olalekan Jacob Ponle a affiché une photo sur son Instagram à côté d’une Lamborghini jaune vif à Dubaï.
« Cessez de laisser les gens vous faire culpabiliser pour la richesse que vous avez acquise », a-t-il réprimandé, portant des bijoux de marque et des vêtements Gucci de la tête aux pieds.
Un mois plus tard, le Nigérian, qui se fait appeler « mrwoodbery » sur Instagram, a été arrêté par la police de Dubaï pour blanchiment d’argent et cyber fraude.
Parmi la douzaine d’Africains arrêtés lors de cette opération, le plus célèbre est Ramon Olorunwa Abbas, 37 ans, « hushpuppi » ou simplement « hush » comme l’appelaient ses 2,4 millions de followers d’Instagram.
La police de l’émirat dit avoir récupéré 40 millions de dollars en espèces, 13 voitures de luxe d’une valeur de 6,8 millions de dollars, 21 ordinateurs, 47 smartphones et les adresses de près de deux millions de victimes présumées.
Abbas et Ponle ont tout les deux été extradés vers les États-Unis et accusés devant un tribunal de Chicago de conspiration de fraude électronique et de blanchiment de centaines de millions de dollars obtenus par des cyber-crimes.
Ils n’ont pas encore été invités à plaider et sont présumés innocents jusqu’à ce que leur culpabilité soit prouvée.
« Je pense qu’il y a probablement une certaine arrogance lorsqu’ils croient avoir fait attention à préserver l’anonymat de leur identité en ligne, mais ils vivent au jour le jour et deviennent négligents sur les médias sociaux », a déclaré Glen Donath, ancien procureur principal au bureau du procureur américain à Washington.
C’est une chute spectaculaire pour les deux Nigérians qui ont – eux-mêmes – largement documenté leur style de vie de haut vol sur les médias sociaux, ce qui soulève des questions sur les sources de leur richesse.
Ils ont involontairement fourni des informations cruciales sur leur identité et leurs activités aux détectives américains avec leurs posts Instagram et Snapchat.
Ils sont accusés de s’être fait passer pour des employés légitimes de diverses entreprises américaines dans le cadre de stratagèmes de « compromission d’e-mails d’affaires » (BEC) et d’avoir incité les destinataires à verser des millions de dollars sur leurs propres comptes.
Sur Instagram, hushpuppi a déclaré être un promoteur immobilier et posséder une catégorie de vidéos appelée « Flexing » – le jargon des médias sociaux pour faire de l’esbroufe. Mais les « maisons » étaient en fait un mot de code pour les comptes bancaires « utilisés pour recevoir les produits d’un stratagème frauduleux », affirment les enquêteurs.
« Notre système de valeurs au Nigeria doit être vérifié, en particulier l’accent que nous mettons sur la richesse, peu importe comment vous l’avez obtenue », a déclaré l’économiste Ebuka Emebinah à la BBC depuis New York.
« C’est une culture où les gens croient que les résultats parlent pour vous. Nous ne mettons pas autant l’accent sur le processus et cela s’est accumulé au fil du temps ».
L’équipe de la Premier League anglaise ciblée
En avril, hushpuppi a renouvelé son bail pour une année supplémentaire dans les appartements exclusifs du Palazzo Versace à Dubaï sous son vrai nom et son numéro de téléphone.
« Merci, Seigneur, pour les nombreuses bénédictions dans ma vie. Continuez à faire honte à ceux qui attendent que je sois déshonoré », a-t-il légendé une photo d’une Rolls-Royce sur Instagram, quinze jours avant son arrestation.
« Abbas finance ce mode de vie opulent par le crime, et il est l’un des dirigeants d’un réseau transnational qui facilite les intrusions informatiques, les combines frauduleuses (y compris les combines BEC) et le blanchiment d’argent, ciblant des victimes dans le monde entier dans le cadre de combines destinées à voler des centaines de millions de dollars », a déclaré le Federal Bureau of Investigations (FBI) sous serment.
Dans un cas, une institution financière étrangère aurait perdu 14,7 millions de dollars lors d’un cyber-heist où l’argent s’est retrouvé sur les comptes bancaires de hushpuppi dans plusieurs pays.
La déclaration sous serment prétend également qu’il a été impliqué dans un stratagème pour voler 124 millions de dollars à une équipe de Premier League anglaise dont le nom n’a pas été divulgué.
Le FBI a obtenu des enregistrements de ses comptes Google, Apple iCloud, Instagram et Snapchat qui contiendraient des informations bancaires, des passeports, des communications avec des conspirateurs et des enregistrements de virements bancaires.
Environ 90 % des escroqueries de compromission de courriels d’affaires proviennent d’Afrique de l’Ouest, selon une étude de la société américaine Agari spécialisée dans la sécurité des courriels.
Les « Yahoo boys »
La plainte contre M. Abbas et M. Ponle décrit des tactiques qui ressemblent à ce que l’entreprise appelle les « Vendor Email Compromise tactics », où les escrocs compromettent un compte de messagerie électronique et étudient la communication entre un client et un vendeur.
« L’arnaqueur recueillait des détails contextuels, en observant le flux de courriels légitimes », explique Crane Hassold, directeur principal de la recherche sur les menaces chez Agari.
L’arnaqueur redirigeait les courriels vers un compte de courriel, rédigeait des courriels au client qui semblaient provenir de la bonne entreprise, indiquait que « l’entreprise » avait un nouveau compte bancaire, fournissait des informations « mises à jour » sur le compte bancaire et l’argent disparaissait, à ce moment-là ».
M. Ponle, connu en ligne sous le nom de « mrwoodberry », a utilisé Mark Kain dans ses courriels, selon le FBI.
Il est accusé d’avoir fraudé une société de Chicago en envoyant des virements de 15,2 millions de dollars. Des entreprises de l’Iowa, du Kansas, du Michigan, de New York et de Californie en seraient également victimes.
La piste de l’argent aurait disparu après que ses complices, appelés « mules », aient converti l’argent en bitcoin, une crypto monnaie.
Les escroqueries par courrier électronique sont devenues si répandues dans le monde entier, et si profondément liées au Nigeria, que les fraudeurs ont un nom dans le pays : « Yahoo boys ».
Ils essaient de convaincre un destinataire de transférer de l’argent à l’autre bout du monde où ils font du « phishing », c’est-à-dire qu’ils volent l’identité et les informations personnelles d’un utilisateur à des fins de fraude.
Le FBI met en garde contre la fraude à la lettre nigériane ou « 419 » – des courriels promettant de grosses sommes d’argent, appelés « advance fee scams ». Le trope du « prince nigérian » est devenu un raccourci pour désigner la tromperie.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks