INTERNATIONAL Coronavirus en France : plus de morts chez les...

Coronavirus en France : plus de morts chez les Maghrébins

-

En France, les personnes nées au Maroc, en Tunisie et en Algérie sont les plus exposées au covid-19, avec pour conséquence une mortalité plus forte. C’est ce que révèle l’INSEE.

Selon les chiffres de l’INSEE, 129 000 décès toutes causes confondues ont été enregistrés aux mois de mars et avril au plus fort de la crise sanitaire liée au coronavirus contre 102 800 pour la même période en 2019, ce qui représente une hausse de 25%. Plusieurs constats ont été faits. On note notamment de fortes disparités entre les personnes nées à l’étranger et celles nées en France. Les décès de personnes nées à l’étranger connaissent un accroissement de 48% tandis que les décès de personnes nées en France ont augmenté de 22% sur la même période, précise l’institut.

La hausse des décès est plus criarde pour les personnes nées au Maghreb avec 8300 décès recensés en mars-avril 2020 contre 5400 en 2019. Les statistiques affichent 2000 décès contre 900 pour celles nées dans un autre pays d’Afrique, et 1600 décès contre 800 en 2019 pour les personnes originaires d’Asie.
Logement, utilisation des transports en commun, profession sont autant de facteurs qui expliquent ce taux de mortalité élevé. Un tiers des personnes nées au Maghreb et la moitié de celles nées dans un autre pays d’Afrique et en Asie ont leur domicile en Île-de-France contre 16% des personnes nées en France, souligne l’INSEE. Ces personnes nées en Afrique et en Asie vivent dans des logements très exigus (entre 1,3 et 1,6 pièce par occupant contre 1,8 pour l’ensemble des habitants) et utilisent habituellement le plus les transports en commun. Il apparaît donc difficile pour elles d’observer la distanciation sociale, un geste recommandé dans la prévention du covid-19.

Par ailleurs, l’INSEE explique que 14% des personnes nées dans un pays du Maghreb et 15% de celles nées dans un autre pays d’Afrique sont des « travailleurs clés » (personnels de santé, aides-soignants, ambulanciers, forces de l’ordre, transports publics, pompiers, vendeurs, livreurs, agents de nettoyage…) qui font partie des travailleurs les plus exposés au risque de contamination contre 11% des personnes décédées nées en France.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks