Un pédiatre des quartiers nord de Bourges, âgé de 65 ans, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, jeudi 2 juillet. Il est soupçonné d’avoir escroqué la sécurité sociale en facturant des actes indus, relate France Bleu Berry. La caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Cher estime le préjudice à 1,2 million d’euros depuis 2016. Pas moins de 83% de ses actes seraient considérés comme litigieux. Ce que conteste la défense. Pour son avocate, ce calcul a été fait uniquement en comparant les statistiques de son client à celles de ses confrères, et plus particulièrement les remboursements CMU, beaucoup plus importants chez ce praticien. « Mais c’est tout à fait normal, puisque ce pédiatre est installé dans les quartiers nord de Bourges », souligne Me Barré.

L’avocate du médecin a donc demandé à ce qu’on lui fournisse une liste détaillée des actes indus visés par la CPAM. Une tâche qui s’annonce ardue. « Je ne me contenterai pas de statistiques. Je veux des faits avérés pour chaque acte considéré comme litigieux », a indiqué au Berry Républicain Maître Sandrine Barré.

La justice avait requis une interdiction d’exercer pour le pédiatre, mais son avocate a réussi à obtenir la levée de cette interdiction. « Quant à la décision de cautionnement, j’ai décidé de faire appel », indique-t-elle. Le parquet de Bourges avait fixé le cautionnement à 400.000 euros, à raison de 50.000 euros par mois. Après 48 heures de garde à vue, le pédiatre a été placé sous contrôle judiciaire le temps de plus profondes investigations.