Depuis le début de la crise du coronavirus, Emmanuel Macron a déjà pris la parole à trois reprises pour s’adresser au pays. Il se prêtera à nouveau à cet exercice délicat ce dimanche 14 juin. Les sujets évoqués à cette occasion pourraient être multiples et ne pas concerner seulement la crise sanitaire. “Ça m’étonnerait que le Président prenne la parole de façon solennelle pour n’aborder que le déconfinement », rapporte un ministre interrogé dans le JDD.

Alors que le pays doit terminer son déconfinement le 22 juin prochain, Emmanuel Macron devrait consacrer une partie de son allocution à cette période, avec un bilan et les perspectives à venir (relance économique, ouverture des frontières…). Il pourrait annoncer que l’Île-de-France peut enfin passer en zone verte, avec une possible ouverture avancée des restaurants et des bars sans terrasse, prévue pour l’instant le 22 juin. Une annonce qu’il souhaiterait faire en personne afin d’accélérer le déconfinement, comme réclamé par des scientifiques, pour pouvoir tourner la page et avancer selon le JDD.

Le racisme, sujet brûlant

Ce discours doit lui permettre de passer une nouvelle étape dans son quinquennat, à un peu moins de deux ans de la fin de celui-ci. Il ne devrait pas évoquer le possible remaniement attendu dans les semaines à venir, ou faire un quelconque pas en arrière sur les réformes annoncées, comme celle de la retraite. Le président de la République sera par contre attendu sur le sujet brûlant du racisme. Alors que les manifestations se multiplient en France et dans le monde en écho à l’affaire George Floyd aux Etats-Unis, il ne s’est pas encore exprimé publiquement à ce sujet. A en croire l’Agence France-Presse, Emmanuel Macron pourrait aussi évoquer le Ségur de la santé à venir ou ses intentions sur l’écologie. “Sachons nous réinventer, moi le premier”, avait-il demandé lors de l’un de ses discours en pleine crise sanitaire. Joindra-t-il les actes à la parole ?