À la Une Terrorisme, hégémonie… MTN dans le collimateur au Ghana et...

Terrorisme, hégémonie… MTN dans le collimateur au Ghana et aux États-Unis

-

Accusé de soutien au terrorisme par des familles de soldats américains, l’opérateur sud-africain est également ciblé pour son emprise sur le marché au Ghana.

Le répit aura été de courte durée pour Rob Shuter. Alors que son départ du groupe sud-africain est prévu pour mars 2021 et qu’il vient de régler les dernières affaires qui entravaient le développement de l’opérateur au Nigeria, le directeur général de MTN aux 251 millions de clients doit faire face à de nouveaux ennuis.

Trop forte domination au Ghana

Au Ghana, le régulateur des télécommunications a indiqué le 8 juin vouloir réduire la part de marché de l’opérateur qui enregistre un chiffre d’affaires de 13,8 milliards de rands (environ 735 millions d’euros) en 2019 dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, en croissance de près de 23 % par rapport à 2018.

« La National Communications Authority (NCA) débutera dans les prochains jours la mise en œuvre de politiques spécifiques pour garantir des conditions équitables pour tous les opérateurs de réseau dans le secteur des télécommunications », a indiqué l’institution dans un communiqué officiel.

Cette dernière a calculé que la part de marché capté par l’opérateur s’élève à 67,8 % sur le mobile au premier trimestre 2020. MTN se place ainsi loin devant AirtelTigo, second acteur du marché avec 15,8 % de part de marché, Vodafone (15,5 %) et Glo (0,9 %).

En conséquence, la NCA prévoit d’instaurer un prix plancher et plafond sur toutes les minutes, les données, les SMS et les transactions mobile. L’autorité veillera en outre à ce que les challengers de MTN ne soient pas victimes de la position de leader sur le marché de l’opérateur sud-africain. Pour sa part, MTN a réagi prudemment, indiquant attendre d’être officiellement notifié de la décision avant d’en examiner les détails.

Aggravation d’une plainte aux États-Unis

Sur un tout autre registre, MTN est accusé, avec d’autres multinationales depuis le 27 décembre 2019 au États-Unis, par des familles d’environ 150 soldats et civils américains tués ou blessés en Afghanistan, d’avoir financé entre 2009 et 2017 des groupes terroristes (les talibans et Al-Qaïda) afin de protéger ses activités ainsi que ses infrastructures, violant ainsi la loi antiterroriste américaine. MTN est actif dans en Afghanistan depuis 2006.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Toulouse: une proxénète de 17 ans mise en examen et écrouée

Source BFMTV Une jeune femme de 17 ans et demi, qui exploitait plusieurs adolescentes "recrutées" dans un foyer pour mineurs,...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks