CULTURE Comment les films sur Michelle Obama et Hillary Clinton...

Comment les films sur Michelle Obama et Hillary Clinton peuvent « inspirer » les jeunes femmes

-

Le documentaire de quatre heures, composée d’interviews données par Hillary Clinton à la réalisatrice Nanette Burstein, explore toute la vie d’Hillary Rodham Clinton, de son activisme dans les années 60, à son mariage avec l’ancien président américain Bill Clinton, le scandale Monica Lewinsky et sa tentative infructueuse de devenir président des États-Unis en 2016.

Hillary avance la théorie selon laquelle la prochaine génération de femmes dirigeantes a été galvanisée par sa défaite aux élections du Congrès de 2018, avec un record de 103 femmes, dont des militantes comme Alexandria Ocasio-Cortez, élues ou réélues à la Chambre des représentants.

« Je sais ce que je représente pour beaucoup de femmes, je l’entends presque tous les jours », a déclaré Mme Clinton à BBC News. « C’est une lourde responsabilité. J’ai essayé de prendre mes propres décisions en fonction de qui je suis et de ce que je représente, mais nous avons toujours besoin de modèles, de guides sur le chemin, « si quelqu’un peut le faire, alors je peux le faire » – ce genre de mentalité. J’en suis très consciente », a-t-elle dit.

Becoming, le documentaire consacré à Michelle Obama, raconte la récente tournée internationale de promotion du livre de l’ancienne première dame, ainsi que sa rencontre avec de jeunes Afro-Américaines pour les encourager dans leurs ambitions. Selon la réalisatrice du film, Nadia Hallgren, elle n’avait « jamais vu une telle énergie auparavant ».

« Ce à quoi les femmes semblent s’identifier, » ajoute Hallgren, « c’est simplement le fait qu’on vous dise que vous ne pouvez rien faire ou que vous êtes constamment sous-estimée tout au long de votre vie. Cette idée que si vous êtes une femme, si vous n’êtes pas un homme, si vous n’êtes pas blanc, si vous ne cochez pas toutes ces cases, que vous n’avez pas votre place. »

« Je pense qu’il y a un énorme besoin et une grande soif dans le monde entier pour des histoires comme la sienne. Entendre Mme Obama parler des obstacles qu’elle a rencontrés tout au long de sa vie, et pouvoir réfléchir au présent, m’a beaucoup appris sur ma propre vie et sur les obstacles que j’ai rencontrés », explique la réalisatrice.

Les anciennes premières dames américaines : Michelle Obama et Hillary ClintonCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionLes anciennes premières dames américaines : Michelle Obama et Hillary Clinton

Nanette Burstein, la réalisatrice du documentaire sur Hillary, convient que la visibilité des anciennes premières dames est importante, « en particulier pour les jeunes ».

« Lorsque j’avais une vingtaine d’années et que je voulais devenir réalisatrice, la secrétaire d’État Clinton devenait première dame – et en tant que première dame très différente, qui prendrait des initiatives importantes comme sur les soins de santé. Pour moi, en tant que jeune femme, c’était très inspirant et cela a changé ma vie », raconte-t-elle.

« Une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de m’attaquer à cette histoire était pour que les gens puissent comprendre ce que cela signifie pour une jeune femme », ajoute la réalisatrice.

« C’est aussi une joie de savoir que ces deux films « d’anciennes premières dames » sont réalisés par des femmes », souligne Mia Bays, directrice de Birds Eye View, une organisation à but non lucratif qui se concentre sur la perspective féminine dans le cinéma.

« Je pense que Becoming nous aide à réfléchir sur les raisons pour lesquelles Michelle Obama est une figure si inspirante et nécessaire pour que le monde s’élève encore plus haut – surtout en ce moment », a-t-elle déclaré.

Hillary Clinton déclare que les femmes continuent d'avoir besoin d'encouragement pour accéder au leadership.Copyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionHillary Clinton déclare que les femmes continuent d’avoir besoin d’encouragement pour accéder au leadership.

En 2016, le sondage Edison National Election a révélé que, bien que 52 % des électrices aient choisi Hillary Clinton, 64 % des femmes blanches n’ayant pas fait d’études supérieures avaient voté pour Donald Trump.

Mme Clinton se dit consciente de l’aversion qu’elle a provoquée.

« C’est merveilleux d’être appréciée, mais si c’est tout ce que vous voulez, vous n’êtes pas là pour les bonnes raisons. Il y a des scènes dans ce documentaire que j’avais oubliées. Je me bats pour les soins de santé, et les gens brûlaient mon effigie. Les gens se sont vraiment énervés, ils ne m’aimaient pas et n’aimaient pas ce que je faisais. Souvent, si vous n’êtes pas aimé, c’est parce que vous prenez position », témoigne l’ancienne candidate à la Présidence.

« Quand une femme prend une position très publique dans un débat controversé, vous devez simplement être prête à être critiquée et si vous n’êtes pas prête, alors ne le faites pas », dit-elle. « Je suis très fière du travail que j’ai accompli et des positions que j’ai prises, et je n’ai aucun regret à ce sujet », ajoute l’ex-première dame.

Mme Clinton convient que le documentaire est un moyen de « remettre les pendules à l’heure ».

« Il y a tellement de fausses informations sur moi, tellement d’histoires ridicules à mon sujet – avoir ma vie dépeinte d’une manière que je reconnais être un déjà bon pas en avant », observe-t-elle.

Mais ce genre de documentaires peut-il être totalement impartial ? Becoming a été produit par la société de production Higher Ground des Obamas. Alors qu’Hillary comporte 35 heures d’interviews avec Clinton, Burstein a-t-elle jamais pu être critique ?

‘On ne peut jamais se reposer’

« J’ai compris que je pouvais être critiquée pour la façon dont j’ai présenté cette histoire », répond Nanette Burstein.

« Je savais que quoi que je fasse, il y aurait potentiellement des critiques. J’ai donc senti qu’il me fallait juste faire des recherches autant que possible et être aussi honnête que possible », explique la réalisatrice.

Mme Clinton est catégorique : les femmes continuent d’avoir besoin d’encouragement pour accéder à des postes de direction, que ce soit dans les médias, les affaires ou la politique.

« Je pense qu’en racontant mon histoire, vous pouvez voir qu’il y a eu beaucoup de changements, mais vous pouvez voir à quel point la société est réticente et combien il y a de contrecoups », dit-elle.

« On ne peut jamais se reposer, et pour être honnête, c’est épuisant. C’est comme si, « attendez une minute, nous avons abattu cette barrière et nous avons abrogé cette loi – pourquoi est-ce encore si difficile ? Pourquoi les gens n’apprécient-ils ou ne respectent-ils toujours pas le rôle et les possibilités de contribution des femmes ? »Alors vous savez, la lutte continue », déclare Mme Clinton.

Tous les épisodes d’Hillary sont disponibles à partir du 11 juin sur Sky Documentaries et le service de streaming NowTV. Becoming est disponible sur Netflix.

Regarder aussi :

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks