INTERNATIONAL « Nous ne laisserons pas la France tranquille »...

« Nous ne laisserons pas la France tranquille » : le discours puissant d’Aïssa Maïga au rassemblement contre les violences policières

-

Mardi soir, plus de 20 000 personnes étaient présentes pour dénoncer les violences policières devant le Tribunal de grande instance de Paris. Parmi elles, l’actrice Aïssa Maïga, qui a prononcé un discours puissant et fédérateur.

C’est devant une foule aussi soudée qu’indignée qu’ Aïssa Maïga s’est ralliée au combat d’Assa Traoré, pour dénoncer les violences policières, hier soir. L’occasion également pour la comédienne de 45 ans, accompagnée de Ladj Ly, Adèle Haenel ou encore Camélia Jordana, de renouveler son souhait de diversité dans le cinéma français.

« Je suis fière d’être ici, aux côtés d’Assa et de toutes les familles victimes de la brutalité policière en France », a d’abord déclaré Aïssa Maïga, micro à la main. « Je suis là en mémoire de tous ceux – la liste est trop longue – qui ont subi ces violences et qui l’ont payé de leurs vies », a-t-elle poursuivi avant d’évoquer la lutte contre le racisme également mené au sein culture française. « Je suis actrice et réalisatrice. Le combat que nous menons au cinéma, à la télévision, au théâtre en France, est le même combat. C’est un combat pour la représentation juste et une représentation positive et digne des populations afro-descendantes françaises. C’est un combat pour la justice à l’image, pour les populations asiatiques, c’est un combat pour les populations d’origine arabe. »

Pour conclure son intervention, Aïssa Maïga rallie les causes et motive son auditoire. « Nous ne laisserons pas le cinéma français tranquille. Nous ne laisserons pas la justice française tranquille. Nous ne laisserons pas la France tranquille, tant qu’il y aura des…

Lire la suite de l’article sur Elle.fr

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks