INTERNATIONAL La confusion très française autour de l'universalisme

La confusion très française autour de l’universalisme

-

Tel qu’il est radoté sur les talk-shows, c’est une dangereuse imposture. L’universalisme, le vrai, commence où finit cette fiction.

Un homme noir meurt, à Minneapolis, asphyxié par un policier blanc. Trois jours passent avant que celui-ci soit arrêté et inculpé pour homicide involontaire. L’Amérique s’embrase.

Ce crime est requalifié en homicide volontaire et les trois autres policiers présents sur les lieux sont poursuivis pour complicité? Des centaines d’articles et de reportages documentent la culture de l’impunité et le racisme institutionnel de la police américaine? Non, vu de France, on appelle ça un «tragique fait divers».

Vu de France, où comme ailleurs les habitué·es des plateaux télé servent inepties et lapalissades réchauffées à la louche, on assène qu’aux États-Unis ««80% des Blancs sont tués par des Noirs».

C’est n’importe quoi, cela atteste d’une ignorance parfaitement crasse du sujet sur lequel on pérore, mais peu importe: il n’y a personne autour de la table pour contredire.

Vu de France, on professe qu’il y a «une espèce de défiance entre la police blanche et l’homme en survêtement noir» (25’20 sur la vidéo). Les torts seraient donc partagés? La réaction policière compréhensible à la lumière d’une violence diffuse et de la prévalence des armes à feu? L’officier Derek Chauvin aurait étouffé George Floyd de peur que celui-ci soit armé, un peu comme George Bush Jr. menait sa guerre préventive en Irak, en y inventant des armes de destruction massive? Le casier judiciaire de la victime légitimerait a posteriori cet usage disproportionné de la force?

Toutes ces déformations du réel enracinent l’idée que la police américaine tue les Noir·es par accident ou par précaution, ce qui est sans doute plus confortable intellectuellement que de voir ces meurtres comme le résultat d’un système d’oppression. On peut, si l’on est porté·e à l’indulgence, se dire qu’elles traduisent un déni plus ou moins volontaire.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks