INTERNATIONAL Affaire Adama Traoré : "Ce qu'on est en train...

Affaire Adama Traoré : « Ce qu’on est en train de tuer, c’est la France » et « ses grandes valeurs », affirme le rappeur Abd al Malik

-

Le rappeur Abd al Malik, qui a participé mardi à la manifestation organisée par la famille d’Adama Traoré, réunissant plus de 20 000 personnes à Paris, a mis en garde jeudi 4 juin sur franceinfo à ce que cela ne finisse pas par « une guerre civile » en France. En écho avec la mort de George Floyd aux États-Unis, des manifestations ont été organisées en France pour réclamer justice quatre ans après la mort d’Adama Traoré lors d’une interpellation policière. Selon le rappeur, ce « qu’on est en train de tuer, c’est la France […] et ses grandes valeurs » démocratiques en ne rendant pas justice.

franceinfo : Vous avez pris la parole lors de la manifestation de mardi. Quel était le sens de votre message ?

Abd al Malik : Le sens de mon message, c’est de dire que finalement, on est tous des citoyens français. Voilà une histoire où il y a une victime claire. Et on est dans un pays où réellement, on doit être du côté des victimes. On doit être du côté de la justice. On a perdu un frère, un ami, un fils. Et on doit avoir cette empathie-là, de dire que si ça m’était arrivé à moi, je voudrais que tout soit mis en place en pour qu’on puisse régler cette affaire et arrêter les coupables, s’il y a des coupables. Et qu’importe si ces coupables sont des policiers ou pas.

C’était une manifestation contre la police ou pour la justice ?

Évidemment, c’était (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks