À la Une Meurtre de George Floyd : les anciens présidents africains...

Meurtre de George Floyd : les anciens présidents africains condamnent !

-

Les anciens présidents africains ont condamné le meurtre de George Floyd pendant que des violentes protestations se poursuivent aux États-Unis après sa mort en garde à vue.

Le Forum des anciens chefs d’État et de gouvernement a exhorté les pays africains à « élever une forte protestation » contre ce meurtre et à exiger que « les auteurs de ce crime et de tous les autres crimes de ce genre soient punis dans les termes les plus forts », selon une déclaration de l’ancien président béninois Nicéphore Soglo.

« Quel niveau de cruauté devez-vous atteindre pour que le monde entier se réveille enfin et manifeste son indignation. Qui oserait ici, le visage visible, traiter de la sorte un Européen, un Arabe, un Israélien, un Indien, un Chinois, un Japonais, un Argentin, etc. Assez, c’est assez », dit-il.

Dans le même élan, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a tweeté :

« Nous sommes aux côtés de nos proches en Amérique en ces temps difficiles et éprouvants, et nous espérons que la mort malheureuse et tragique de George Floyd inspirera un changement durable dans la manière dont l’Amérique affronte de front les problèmes de la haine et du racisme ».

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a exhorté le président Cyril Ramaphosa à s’engager avec les États-Unis « pour désamorcer les tensions raciales et construire la cohésion sociale entre les différentes races ».

C’est un homicide (post-mortem)

La mort de George Floyd, qui a déclenché de vastes manifestations à travers les États-Unis, a été déclarée homicide lors d’un examen post-mortem officiel.

L’homme de 46 ans a subi un arrêt cardiaque alors qu’il était retenu par la police de Minneapolis, selon le rapport.

Le document indique que la cause de la mort de M. Floyd est un arrêt cardio-pulmonaire par contrainte et compression du cou.

Pendant ce temps, le président Donald Trump a juré d’utiliser l’armée pour mettre fin aux troubles.

Une vidéo montrant un policier blanc continuant à s’agenouiller sur le cou de M. Floyd même après qu’il ait plaidé qu’il ne pouvait pas respirer a ravivé une colère profonde.

Elle a entraîné six jours consécutifs de protestations aux États-Unis et un niveau de troubles civils jamais vu depuis des décennies.

L’officier, Derek Chauvin, a été accusé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire et comparaîtra au tribunal la semaine prochaine. Trois autres officiers de police ont été licenciés.

Que disent les rapports ?

L’examen officiel post-mortem de M. Floyd par le bureau du médecin légiste du comté de Hennepin a également enregistré des preuves de maladie cardiaque et de consommation récente de drogue. Le rapport indique qu’il a subi un arrêt cardiaque « alors qu’il était retenu par un agent de la force publique » le 25 mai.

Les conclusions ont été publiées peu après celles d’un examen privé effectué par des médecins légistes engagés par la famille Floyd.

Ce rapport indique que M. Floyd est mort par asphyxie (manque d’oxygène) en raison d’une compression sur son cou et aussi sur son dos. Il a également conclu que la mort était un homicide, selon une déclaration de l’équipe juridique de la famille.

« La cause de la mort est, à mon avis, l’asphyxie, due à une compression du cou – qui peut interférer avec l’oxygène allant au cerveau – et à une compression du dos, qui interfère avec la respiration », a déclaré le Dr Michael Baden, ancien médecin légiste de New York, lors d’une conférence de presse lundi.

Benjamin Crump, un avocat de la famille Floyd, a déclaré : « Sans aucun doute, il serait encore en vie aujourd’hui sans la pression exercée sur son cou par l’officier Derek Chauvin et la tension exercée sur son corps par deux autres officiers ».

Il a ajouté : « L’ambulance était son corbillard. »

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks