Des remboursements au cas par cas. Mi-mai, l’UFC-Que Choisir incitait les abonnés à des packs sports à demander un dédommagement auprès des chaînes telles que Canal+, BeIN Sports ou encore RMC Sport, au vu de l’offre très réduite. Interrogé à ce sujet par l’association de consommateurs, Canal+ avait alors indiqué traiter les demandes des abonnés au cas par cas. Pas de remboursement du côté de BeIN non-plus, mais une suspension de l’abonnement en cas de demande. Des décisions qui ne passent pas auprès de certains abonnés, bien décidés à obtenir réparation.

Deux avocats ont ainsi recueilli les plaintes de ces abonnés mécontents et ont décidé de lancer « une action individuelle et collective » en justice, rapporte Le Parisien. « Les abonnés à Canal + et BeIN Sports se sont vus privés des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 qui auraient dû être diffusés entre le 14 mars et la fin du mois de mai, sans qu’aucune compensation financière ne leur soit proposée. Dans le même temps, les diffuseurs ont refusé catégoriquement de régler le solde des droits télévisuels de la saison en cours et mis en péril l’équilibre de nombreux clubs, faisant valoir que la contrepartie au versement des droits était absente », rappellent Me Vincent Durand et Me Pierre-Henri Julliard. Ainsi, ils ont décidé de s’attaquer à Canal+ et BeIN Sports afin de réclamer le remboursement des mois de mars, avril et mai. « Une action en justice contre chaque chaîne va être introduite au moyen d’une assignation au nom des abonnés inscrits à l’action collective devant les tribunaux judiciaires compétents », précisent les deux avocats dans un communiqué, relayé par Le Parisien.

En cas de victoire, deux possibilités seront offertes aux abonnés : garder la somme remboursée par les chaînes ou alors en faire don à son club de Ligue 1 ou Ligue 2 favori. Il est également possible de faire 50-50. Une manière de les aider à surmonter la crise économique engendrée par la Covid-19. Pour prendre part à cette action collective, un site a été mis en ligne : actions.vpourverdict.com. Peut rejoindre l’action, « toute personne abonnée à Canal + et/ou BeIN Sports pendant les mois de mars, avril et mai 2020 ». Une contribution de 5 euros pour couvrir les frais de justice sera demandée.

Source Capital