AFRIQUE Déconfinement en Afrique du Sud: levée du couvre-feu et...

Déconfinement en Afrique du Sud: levée du couvre-feu et réouverture des commerces

-

Le gouvernement a décidé, à partir de ce lundi d’assouplir encore un peu plus ses mesures de confinement. Le pays passe en niveau 3 d’alerte sanitaire, pour permettre à une économie à bout de souffle de se relancer. Malgré la progression de l’épidémie, des mesures comme la levée du couvre-feu, ou la réouverture de la plupart des commerces sont désormais appliquées.

Le gouvernement a été contraint de céder sur plusieurs fronts, pour permettre à l’activité économique de reprendre. Avec ce nouvel allègement des mesures, près de huit millions de personnes de plus sont de retour sur leur lieu de travail.

Pourtant le taux d’infection s’accélère, et le pays recense désormais plus de 30 000 cas positifs. Mais le président Cyril Ramaphosa n’a pas vraiment eu le choix, alors que la banque centrale prévoit un ralentissement de l’activité de 7% cette année, et que les experts envisagent une perte de plusieurs millions d’emplois. On observe donc un quasi retour à la normale dans les rues des grandes villes, avec un certain relâchement des règles de distanciation sociale, mais un port du masque plutôt respecté.

Les nouvelles directives permettent également à partir d’aujourd’hui la réouverture des lieux de culte, avec une limite de 50 fidèles, ou la reprise des liaisons aériennes intérieures, pour des voyages liés au travail. Mais la mesure que tout le monde attendait, c’est la levée de l’interdiction de la vente d’alcool, mise en place depuis deux mois. Les magasins d’alcool ont vu des files se former dès ce matin, avec des habitants impatients de refaire leurs stocks.

Certaines écoles encore fermées

En revanche, la réouverture des écoles ne s’est pas passée comme prévu. Certaines classes devaient normalement accueillir des élèves ce lundi. Mais hier soir, au dernier moment, le gouvernement a fait marche arrière, donnant raison aux syndicats qui estimaient que les établissements manquaient de préparation.

Cette réouverture est donc repoussée d’une semaine, créant la confusion auprès des parents et des enseignants. Surtout que la région du Cap Occidental, tenue par l’opposition, et qui détient pourtant un taux d’infections record, a de son côté décidé de s’en tenir au plan initial.

Les différents niveaux de restrictions sont susceptibles de changer en fonction de l’évolution de la pandémie. Selon les experts, l’Afrique du Sud devrait connaître le pic de l’épidémie entre juillet et septembre

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks