INTERNATIONAL Mort de George Floyd : la violence éclate au...

Mort de George Floyd : la violence éclate au sixième jour des manifestations

-

La violence a éclaté dans les villes américaines lors de la sixième nuit des manifestations déclenchées par la mort en garde à vue de l’Afro-Américain George Floyd.

Des couvre-feux ont été imposés dans près de 40 villes, mais les gens les ont largement ignorés, ce qui a conduit à un nombre de face à face tendues.

La police anti-émeute a affronté les manifestants à New York, Chicago, Philadelphie et Los Angeles, tirant des gaz lacrymogènes et des balles de poivre pour tenter de disperser la foule.

Des véhicules de police ont été incendiés et des magasins ont été pillés dans plusieurs villes.

Lire aussi:

Mort de George Floyd : la violence au milieu des protestations

Minneapolis en feu après la mort de George Floyd

La Garde nationale – la force militaire américaine de réserve pour les urgences intérieures – a déclaré dimanche que 5 000 de ses effectifs avaient été activés dans 15 États et à Washington, DC, où des foules se sont à nouveau rassemblées près de la Maison Blanche, allumant cette fois des feux et jetant des pierres aux officiers anti-émeutes.

« Les forces de l’ordre des États et des collectivités locales restent responsables de la sécurité », a ajouté la Garde nationale.

La police de Washington DC a tiré des gaz lacrymogènes sur les manifestants qui ont mis le feu à des propriétés situées près de la Maison Blanche.

Parmi celles-ci, une église historique, l’église épiscopale St John, connue comme l’église des présidents, près de la Maison Blanche.

Il est apparu que lors des troubles de vendredi soir, le président Donald Trump a été brièvement emmené par les services secrets dans un bunker souterrain de la Maison Blanche, pour sa sécurité.

Des manifestations dans 75 villes des États-Unis

Selon Nick Bryant de la BBC, les États-Unis connaissent les troubles raciaux et civils les plus répandus depuis la violente réaction à l’assassinat de Martin Luther King en 1968.

Plus de 75 villes ont connu des manifestations, les rues ayant été désertées il y a quelques jours à peine à cause du coronavirus, et les manifestants ont défilé côte à côte.

L’affaire Floyd a ravivé la colère à propos des meurtres de Noirs américains par la police. Pour beaucoup, l’indignation reflète également des années de frustration face aux inégalités socio-économiques et à la ségrégation, notamment à Minneapolis même, où George Floyd est mort.

Quelles sont les dernières nouvelles des manifestations ?

De nombreux véhicules de police ont été vandalisés et mis à feu dimanche. Les agents anti-émeutes ont continué à répondre avec des gaz lacrymogènes et des grenades éclair.

Des gens placent des marchandises d'une quincaillerie dans un camion lors d'une opération de grande envergure à Philadelphie, en Pennsylvanie, le 31 mai 2020

À Philadelphie, les chaînes de télévision locales ont montré des gens en train de fracasser des voitures de police et de piller au moins un magasin.

Donald Trump a tweeté : « Law & Order in Philadelphia, NOW ! Ils pillent les magasins. Faites appel à notre grande Garde nationale ».

Des pillages ont également été signalés à Santa Monica, en Californie.

Au moins 4 400 personnes ont été arrêtées au cours de plusieurs jours de manifestations, selon un décompte établi par l’agence de presse Associated Press. Les arrestations ont porté sur toute une série d’infractions, allant du pillage et du blocage d’autoroutes au non-respect du couvre-feu.

À Minneapolis, un chauffeur de camion a été arrêté après avoir, semble-t-il, franchi une barrière routière avant de se diriger à toute vitesse vers une foule de manifestants qui défilaient le long d’une grande autoroute. Il est maintenant accusé d’agression, rapporte CNN.

Les images diffusées sur les médias sociaux montrent des dizaines de personnes entourant le véhicule et tirant le conducteur de son volant après son arrêt.

Les manifestants s'affrontent avec la police lors des manifestations pour la mort de George Floyd, à Boston, Massachusetts, le 31 mai 2020

Le conducteur a ensuite été transporté à l’hôpital avec des blessures mineures. Aucune autre victime n’a été signalée dans l’immédiat.

Le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, a déclaré que le motif du conducteur n’était pas clair, ajoutant « c’était tout simplement étonnant de ne pas avoir de tragédie ni beaucoup de morts. »

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Toulouse: une proxénète de 17 ans mise en examen et écrouée

Source BFMTV Une jeune femme de 17 ans et demi, qui exploitait plusieurs adolescentes "recrutées" dans un foyer pour mineurs,...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks