À la Une Lutte antiterroriste au Niger: une loi pour intercepter des...

Lutte antiterroriste au Niger: une loi pour intercepter des communications téléphoniques

-

Le parlement nigérien a adopté hier vendredi une nouvelle loi autorisant les interceptions des communications téléphoniques pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transnationale. Les députés de l’opposition, très minoritaires, ont dénoncé le texte et quitté l’hémicycle avant les débats.

La nouvelle loi s’inscrit dans la recherche des renseignements concernant l’atteinte à la sécurité de l’Etat ou dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

« Les preuves recueillies peuvent être utilisées dans le cadre des enquêtes et poursuites pénales diligentées par les autorités judiciaires ».

Les interceptions des communications seront effectuées par « des services techniques compétents » sur « toute personne contre laquelle il existe des sérieuses raisons », souligne le texte.

« Cette loi n’est pas liberticide. Elle est indispensable et elle procède de la volonté du gouvernement de sécuriser nos populations », a déclaré Barkaï Issouf, le ministre chargé des Relations avec les institutions cité par L’Agence France Presse.

Dans un communiqué, l’opposition parlementaire a dénoncé « la volonté du pouvoir de priver les Nigériens (…) de toute vie privée dans leurs communications ».

« Cette loi permettra (…) de surveiller tous les Nigériens, ainsi que tous ceux qui vivent au Niger, sous de fallacieux prétextes, autres que ceux relatifs à la sécurité et la lutte antiterroriste », selon communiqué.

Le Niger fait face aux attaques récurrentes des groupes jihadistes sahéliens dans l’Ouest, à ses frontières avec le Mali et le Burkina et dans le Sud-est aux raids meurtriers des islamistes de Boko Haram ou du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest, issu une scission de Boko Haram.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks