INTERNATIONAL Camion charnier en Angleterre: vagues d'interpellations en France, Belgique...

Camion charnier en Angleterre: vagues d’interpellations en France, Belgique et Allemagne

-

Des hébergeurs, des chauffeurs de taxis et un organisateur présumé du réseau de trafic de migrants: près d’une trentaine de personnes ont été interpellées cette semaine en France, en Belgique et en Allemagne, et présentées à la justice dans le cadre d’une enquête sur la mort de 39 migrants vietnamiens dans un camion frigorifique en octobre 2019 en Angleterre.

Après l’arrestation mardi en région parisienne et en Belgique de 26 personnes dans le cadre d’une opération de police internationale, un homme soupçonné d’être un organisateur du réseau de trafic de migrants vietnamiens a été interpellé le lendemain outre-Rhin, selon plusieurs sources proches de l’enquête.

« Traite des êtres humains », « homicide involontaire » et « association de malfaiteurs »…

Dans l’Hexagone, les treize personnes, qui avaient été arrêtées en divers lieux de la région parisienne, ont toutes été mises en examen vendredi pour « traite des êtres humains en bande organisée », « aide à l’entrée ou au séjour en bande organisée » et « association de malfaiteurs », selon une source judiciaire. Six d’entre elles sont également poursuivies pour « homicide involontaire », soupçonnées d’être impliquées dans le convoyage mortel. Sur les treize, douze ont été placées en détention provisoire et une sous contrôle judiciaire.

Les personnes interpellées en Île-de-France sont elles soupçonnées d’avoir hébergé et transporté des migrants par taxi entre la région parisienne et le Nord. En Belgique, treize autres personnes interpellées mardi au même moment que les suspects français ont aussi été inculpées et onze d’entre elles ont été écrouées.

L’homme soupçonné d’être un organisateur du réseau de trafic de migrants a été interpellé mercredi en Allemagne. Surnommé « Duc le Chauve », il est âgé de 29 ans et est visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France. Il « pourrait être le chef du réseau côté français », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) l’une des sources.

Le mois dernier, une arrestation avait déjà eu lieu en Irlande: celle du présumé organisateur de la rotation des chauffeurs participant au trafic. Par ailleurs, dans l’enquête britannique, cinq personnes ont déjà été inculpées, dont Maurice Robinson, 25 ans, le chauffeur du camion intercepté à Grays. Début avril, ce dernier avait plaidé coupable d’homicides involontaires devant un tribunal londonien.

Le drame des voies clandestines

Le 23 octobre dernier, les cadavres de 31 hommes et de huit femmes de nationalité vietnamienne, dont deux adolescents de 15 ans, avaient été découverts dans un conteneur dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres. Le conteneur provenait du port belge de Zeebruges.

Parmi les victimes, Pham Thi Tra My, 26 ans, avait envoyé un SMS glaçant à ses proches, quelques heures avant la découverte des corps. « Maman, papa, je vous aime très fort. Je meurs, je ne peux plus respirer », avait écrit My

Ce drame, au fort retentissement, avait mis en lumière les voies migratoires clandestines très organisées entre le Vietnam et l’Europe. Selon une source judiciaire française, les enquêteurs ont pu déterminer que les migrants partaient de Bierne, dans le Nord de la France, vers Zeebruges.

Le réseau a continué à oeuvrer après le drame

D’après des éléments de l’enquête dont l’AFP a eu connaissance, plusieurs suspects, de nationalité vietnamienne, sont eux-mêmes des candidats au passage vers l’Angleterre. Ils sont soupçonnés d’avoir accepté de s’enrôler dans le trafic en devenant des responsables de lieux d’hébergement afin d’obtenir un rabais sur le prix du voyage qu’ils devaient régler au réseau.

Selon la source judiciaire, les migrants devaient payer entre 20.000 et 25.000 euros pour rejoindre le Royaume-Uni, et jusqu’à 35.000 euros pour l’ensemble du voyage depuis le Vietnam.

« Le tribunal a bien conscience que ces affaires reposent sur l’exploitation de victimes utilisées pour faire d’autres victimes », a déclaré un magistrat lors de l’audience publique qui a envoyé vendredi soir en prison l’un de ces suspects âgé de 23 ans.

Lors de leurs interpellations, plusieurs clandestins étaient présents sur les lieux. Entendus comme témoins, ils ont tous décrit un parcours les ayant mené du Vietnam en France en passant par la Chine, la Russie et l’Europe de l’Est. Le réseau a continué à oeuvrer après le drame, ainsi que pendant le confinement. Pendant cette période, les trafiquants se sont adaptés en aménageant les cabines des camions pour y dissimuler les migrants, à raison de trois ou quatre par voyage.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks