CULTURE Lana Del Rey se défend de valoriser la maltraitance...

Lana Del Rey se défend de valoriser la maltraitance envers les femmes et s’en prend à Beyoncé et Nicki Minaj

-

Difficile de comprendre où veut en venir Lana Del Rey. Dans un long message posté sur Instagram, la chanteuse a décidé de répondre à ses détracteurs qui l’accusent de mettre en valeur dans ses textes, les maltraitances envers les femmes. Comme le rappelle le Huffington Post, Lana Del Rey a parfois été critiquée pour avoir romancé des relations amoureuses violentes, ou mis en scène la passivité et la soumission.

Visiblement excédée par ces critiques, l’artiste a décidé de prendre à partie des chanteuses telles que Beyoncé ou Nicki Minaj, et de rappeler qu’elle n’embrassait pas la cause féministe. Un message qui a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux.

« Soyons clairs, je ne suis pas féministe »

« Maintenant que Doja Cat, Ariana [Grande], Camila [Cabello], Cardi B, Kehlani et Nicki Minaj et Beyoncé sont devenues numéro 1 avec des chansons sur le fait d’être sexy, de ne pas porter de vêtements, de baiser, de tromper etc., puis-je me remettre à chanter (…) sans être crucifié ou que l’on dise que je valorise les maltraitances ? », écrit-elle, ajoutant en avoir marre des autrices et des chanteuses indé « qui lui portent ces accusations. « Je ne suis juste qu’une personne glamour qui chante les réalités des relations émotionnellement abusives très répandues dans le monde », précise-t-elle alors. Comme le rapporte le site de BFMTV, en 2013 la chanteuse Lorde avait émis des réserves sur les textes de Lana Del Rey auprès de The Fader : « Elle est géniale, mais j’écoutais son album et je n’arrêtais pas de me dire que c’est malsain, pour des jeunes filles, d’écouter un message qui dit « Je ne suis rien sans toi » ».

Lana Del Rey enchaîne ensuite sur le mouvement féministe : « Soyons clairs, je ne suis pas féministe, mais il doit y avoir une place dans le féminisme pour les femmes qui me ressemblent et qui agissent comme moi. Le genre de femmes qui disent non même si les hommes entendent oui (…) qui se voient enlever leurs propres histoires et leurs voix par des femmes plus fortes ou par des hommes qui détestent les femmes ». Pas sûr que le message soit très clair, mais l’on devine que la chanteuse ne partage pas forcément les combats féministes.

Au-delà du discours quelque peu confus de Lana Del Rey, de nombreux internautes s’interrogent depuis, sur ses attaques ciblées envers plusieurs chanteuses, notamment Ariana Grande, avec qui elle a signé un feat. Des règlements de comptes à venir ?

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks