SANTÉ Pour protéger du VIH, une injection de cabotegravir tous...

Pour protéger du VIH, une injection de cabotegravir tous les deux mois

-

Ce médicament en injection, le cabotegravir, serait plus efficace que les comprimés de PrEP qui réduisent déjà à 99% le risque d’être infecté par le VIH.

SANTÉ – L’injection d’un médicament appelé cabotegravir toutes les huit semaines permet de prévenir la contamination par le VIH, responsable du sida, encore plus efficacement que les comprimés quotidiens de PrEP qui ont déjà révolutionné la prévention contre le virus, ont annoncé ce lundi 18 mai les Instituts américains de santé (NIH).

Les NIH ont communiqué les résultats préliminaires d’un grand essai clinique lancé il y a plus de trois ans dans sept pays dont les États-Unis, le Brésil, la Thaïlande et l’Afrique du Sud, auprès d’hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes ainsi que de femmes transgenres, la plupart de moins de 30 ans. Ce sont les groupes les plus à risque de l’épidémie de VIH. Un autre essai est en cours sur les femmes.

Actuellement, le seul médicament préventif homologué est un comprimé baptisé PrEP, pour prophylaxie pré-exposition, des marques Truvada et Descovy aux États-Unis. Les personnes n’ayant pas le VIH doivent le prendre tous les jours, et voient leur risque d’être infectées lors de rapports non protégés réduit de 99%, selon les Centres de prévention des maladies américains (CDC). Mais la nécessité de prise quotidienne est considérée comme un obstacle possible, d’où les recherches sur une méthode moins contraignante.

Efficacité proche de 100%

Les résultats dévoilés lundi se fondent sur le suivi de plus de 4500 personnes. La moitié a reçu l’injection tous les deux mois du médicament cabotegravir (avec des comprimés placebo de PrEP), et l’autre moitié recevait une injection placebo (et de vraies pilules PrEP). Tous les participants étaient donc traités par une méthode ou une autre.

50 participants ont tout de même été contaminés par le VIH dans la période, mais de façon inégale : 12 dans le groupe cabotegravir, et 38 dans le groupe Truvada. Cela se traduit par une efficacité de l’injection supérieure de 69% à celle du Truvada, pourtant déjà considéré comme un pilier des politiques de prévention, notamment aux États-Unis où au moins (…)

Lire la suite sur le Huffington Post

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks