POLITIQUE Au Sénégal , Fermeture des mosquées: Ahmed Khalifa Niass...

Au Sénégal , Fermeture des mosquées: Ahmed Khalifa Niass accuse les marabouts d’«abus de pouvoir»

-

«En fermant les mosquées, des marabouts ne frisent- ils pas l’apostat ?». C’est la question que se pose le marabout et homme politique, Ahmed Khalifa Niass. Qui, dans une note transmise à la presse, fait allusion à la décision de maintien de la suspension des prières dans certaines mosquées, pour cause de coronavirus.
 «En dehors du pouvoir Exécutif, le libre accès aux mosquées est réglé par le Coran sans que nulle autorité religieuse ne puisse passer outre. En d’autres termes, violer l’interdiction gouvernementale, en son temps, était, à la fois, un délit doublé d’un péché. La prière, en violation du décret présidentiel, devient, ipso facto, un péché», a analysé Niass.
Qui ajoute: «Aujourd’hui que les mosquées sont rouvertes, les interdire par ordre d’une autorité religieuse relève, pour le moins que l’on puisse dire, d’un abus de pouvoir».
Il estime que les personnes ou les collectivités ayant fermé les mosquées de leurs obédiences «violent librement le Verset 114, Sourate du saint Coran». Ce qui, d’après lui, est en porte-à-faux avec leur foi et leur appartenance à l’islam.
«Nous ne pensons pas qu’il s’agisse (là) d’une violation délibérée ou par ignorance. Mais plutôt, par inattention. C’est-à-dire par inadvertance. Or, c’est cela la fraternité islamique», a-t-il notamment expliqué, dans ce même document.
«Cependant, s’ils persistent dans la violation des ordres divins contenus par le verset en question, ils se trouveront dans l’antichambre de l’apostat».
A l’en croire, la prudence en la matière est compréhensible. «Une fois que l’accès aux lieux de cultes n’est pas interdit, s’abstient qui voudra. Et ce, à titre individuel, y compris l’Imâm», détaille Ahmed Khalifa Niass qui précise que cela ne doit point être confondu avec la décision du pouvoir exécutif.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks