POLITIQUE En période de coronavirus, l’OMS n’est pas la bienvenue...

En période de coronavirus, l’OMS n’est pas la bienvenue au Burundi

-

Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont été expulsés du Burundi à la veille d’élections générales prévues le 20 mai 2020. Le gouvernement est accusé d’une gestion opaque de la crise sanitaire.

Persona non grata

Dans une lettre adressée le 12 mai 2020 au bureau africain de l’OMS, le ministère burundais des Affaires étrangères exige le départ du Dr Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’organisation et de ses trois collaborateurs. Les quatre experts sont déclarés persona non grata sans aucune explication. Cette tension n’est pas nouvelle. En avril dernier, la même procédure avait été enclenchée avant d’être suspendue.

Un soutien indispensable

La directrice du bureau africain de l’OMS, le Dr Matshidiso Moeti, dit ne pas comprendre les raisons de cette annonce, mais elle laisse la porte ouverte au maintien de sa collaboration avec le pays, l’un des plus pauvres au monde.

La Commission d’enquête de l’ONU sur le Burundi est plus explicite et affiche sa « préoccupation » sur la gestion de l’épidémie. Même inquiétude du côté du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l’Union africaine (UA) qui rappelle que la période actuelle nécessite le renforcement de la coopération.

Nous avons terriblement besoin d’expertise technique sur un continent qui a un (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks