INTERNATIONAL Covid-19: cinq vaccins désormais testés sur l'homme en Chine

Covid-19: cinq vaccins désormais testés sur l’homme en Chine

-

La Chine compte cinq vaccins expérimentaux anti-Covid-19 actuellement testés sur l’homme, et peut-être bientôt davantage, sur fond de course contre la montre mondiale entre laboratoires, a déclaré vendredi un vice-ministre de la Santé.

Soucieux de protéger les Chinois et de faire taire les critiques occidentales sur sa gestion de l’épidémie, le gouvernement encourage instituts publics et compagnies privées à accélérer leurs recherches.

« Les progrès vont bon train »

« Dans l’ensemble, les progrès vont bon train », grâce à une bonne coopération entre services de santé, hôpitaux et instituts de recherche, s’est félicité Zeng Yixin, un vice-ministre de la Santé.

« 2575 volontaires au total ont été vaccinés dans le cadre des différents projets » et « aucun effet indésirable majeur n’a été rapporté », a souligné M. Zeng lors d’une conférence de presse à Pékin.

Il n’a pas évoqué de date de commercialisation d’un éventuel vaccin, estimant toutefois que la « phase 2 » de tous les essais cliniques actuellement en cours sera terminée d’ici juillet – c’est la deuxième des trois étapes des tests sur l’homme à valider avant toute commercialisation.

Cinq projets sont donc en cours, contre quatre annoncés jusqu’à présent. L’Académie militaire des sciences médicales de l’armée chinoise, en collaboration avec la compagnie CanSino BIO, travaille sur un vaccin qui utilise un adénovirus – un virus-vecteur pour faire entrer le pathogène dans le corps.

Les quatre autres projets concernent des vaccins plus classiques, qui contiennent une version inactivée d’un pathogène (dans ce cas, le nouveau coronavirus Sars-Cov2) administrée pour déclencher une réaction immunitaire chez le patient.

Crise de confiance en Chine

Deux sont menés par le mastodonte chinois du secteur, China National Biotec Group (CNBG): un en collaboration avec le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, l’autre avec l’Institut de virologie de Wuhan – la ville du centre de la Chine où le coronavirus a été repéré pour la première fois.

La compagnie pharmaceutique Sinovac, basée à Pékin, travaille sur son propre vaccin. Le nom de l’entité menant le cinquième test clinique n’était pas connu dans l’immédiat.

Les autorités pourraient donner leur feu vert en juin à d’autres essais sur l’homme, selon le vice-ministre. Le secteur des vaccins en Chine est miné par une crise de confiance après plusieurs scandales. La découverte en 2018 dans une entreprise de la province du Jilin (nord-est) d’un processus de fabrication illégal d’un antirabique avait provoqué un tollé.

En 2017, un ex-haut responsable de l’agence chinoise des médicaments avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin de fabricants de vaccins.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks