ECONOMIE ENGRAIS À PRIX ABORDABLES: PARTENARIAT ENTRE OCP KENYA ET...

ENGRAIS À PRIX ABORDABLES: PARTENARIAT ENTRE OCP KENYA ET LA KENYA NATIONAL TRADING CORPORATION

-

La Kenya National Trading Corporation (KNTC) a conclu un partenariat avec OCP Kenya pour améliorer l’accès des agriculteurs aux engrais à des prix abordables, rapporte hier, dimanche 10 mai, le journal « Daily Nation », citant la KNTC.

Le partenariat garantira que les agriculteurs obtiennent les intrants non seulement au prix correct, mais aussi au bon moment, selon la KNTC, une institution gouvernementale ayant pour mandat de promouvoir des produits abordables et de soutenir le commerce de gros et de détail dans le pays grâce à des partenariats avec les parties prenantes du secteur.

Son travail comprend également la stabilisation des prix des produits de consommation en assurant l’équilibre entre l’offre et la demande grâce à la disponibilité des produits.

En mars dernier, le ministre kényan de l’Agriculture, Peter Munya, a annoncé une nouvelle initiative entre le gouvernement et les fabricants d’engrais.

L’accord, a-t-il dit, bénéficiera aux petits agriculteurs étant donné que les engrais subventionnés ne pouvaient pas être fournis pour la saison, rappelle le journal, ajoutant que les agriculteurs, en particulier les petits exploitants, avaient été exploités pendant longtemps par des intermédiaires et des marchands sans scrupules, dont certains avaient détourné le programme d’engrais subventionné par le gouvernement.

« Grâce à notre partenariat avec OCP Kenya, les petits exploitants agricoles pourront accéder aux engrais à un prix abordable, ce qui est un effort louable. Comme nous le savons tous, avec un apport d’engrais suffisant, la productivité sera bonne », a déclaré Timothy Mirugi, directeur général de la KNTC, cité par Daily Nation.

« Lorsque le gouvernement a mis fin au programme d’engrais subventionné, il a recherché des partenariats avec le secteur privé. Cela a conduit à cette initiative. OCP Kenya, en tant que représentant du Groupe OCP Maroc, importera l’engrais tandis que notre mandat sera de garantir que les agriculteurs y accèdent de manière transparente, éliminant ceux qui ont profité de manière injuste du programme précédent en vendant frauduleusement le produit », a expliqué Timothy Mirugi.

Grâce à ce partenariat, les agriculteurs achèteront les engrais au prix fixe de 2.300 shillings (environ 23 dollars) à travers le pays pour un sac de 50 kg, contre les précédents prix frauduleux de 2.800 shillings et 3.200 shillings (entre 28 et 32 dollars environ) le sac.

Le directeur général de la KNTC a assuré, par ailleurs, que le gouvernement kényan travaillait sur un système d’achat électronique d’engrais, qui sera beaucoup plus efficace et transparent.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks