CULTURE 11 mai 1981 : il y a 39 ans...

11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

-

Ce lundi, 11 mai 2020 marque les 39 ans de la disparition de l’artiste musicien Bob Marley. 39 ans après sa mort, il reste incontestablement le roi du reggae. Le jamaïcain demeure une icône de la musique engagée. Retour sur le parcours de l’homme, dont le temps continue de bonifier les œuvres.

Bob Marley, à l’état civil Robert Nesta Marley est né le 6 février 1945 à Saint Ann en Jamaïque. Il commence sa carrière musicale en 1962. En 1963, il forme avec Bunny Wailer et Peter Tosh un trio vocal. Ils se font appeler The Wailers. Malgré le succès du groupe, Bob Marley décide d’évoluer en solo.

En 1974, il sort l’album Natty Dread. C’est le début du succès mondial de Bob Marley, notamment sous l’impulsion de la reprise du titre “I Shot the Sheriff” par Eric Clapton. L’album est un succès à travers le monde.

Il s’ensuit l’album Rastaman Vibration (1976) qui fait définitivement de Bob Marley une star mondiale. Il est désormais le plus grand porte-parole du Reggae. Quelques mois après la sortie de cet album, Bob Marley survit en décembre 1976 à une tentative d’assassinat chez lui, à Kingston, en Jamaïque. Il s’installe alors à Londres. Il relate cet épisode dans la chanson “Ambush in the Night” sur l’album Survival. C’est durant cet exil qui durera jusqu’à mi-1978 et le One Love Peace Concert à Kingston, que sort l’album Exodus (1977) ; œuvre considérée par Time Magazine comme le meilleur album du XXe siècle.

En mai 1977, au cours d’un match de football avec des journalistes à Paris, Bob Marley se blesse au pied droit. On lui diagnostique un mélanome au gros orteil. Il est opéré en juillet 1977 et se croit tiré d’affaire. En 1978, sort l’album Kaya, puis Survival en 1979 qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti. Avant et après Survival, Bob Marley fera plusieurs voyages en Afrique. Il donnera quelques concerts sur le continent, notamment à l’occasion de l’indépendance du Zimbabwe en 1980.

Début 1980 sort l’album Uprising et c’est au cours de la tournée mondiale Uprising Tour que Bob Marley est pris d’un malaise dans Central Park le 21 septembre 1980. Les médecins donnent à Bob Marley moins d’un mois à vivre, son cancer étant généralisé. Bob assure malgré tout le concert du 23 septembre à Pittsburgh, avant que la tournée ne soit définitivement annulée. Bob Marley ne remettra jamais plus les pieds ni en studio, ni sur scène.

N’ayant plus grand espoir de s’en sortir, et sur des avis n’ayant pas vraiment fait l’unanimité, Bob Marley est alors soigné, à partir de novembre 1980, dans la clinique du controversé Dr Issels à la Ringberg-Klinik, en Bavière (Allemagne). Le traitement « révolutionnaire » de ce docteur n’ayant pas produit les effets espérés, Bob Marley est rapatrié vers la Jamaïque pour y vivre ses derniers instants.

C’est au cours d’une escale à Miami que Bob Marley meurt le 11 mai 1981. Il avait trente-six ans. Il est enterré le 21 mai dans son village natal de Nine Miles, paroisse de Saint Ann, Jamaïque. Ses funérailles nationales à Kingston et son rapatriement à Nine Miles où il repose aujourd’hui réunissent des centaines de milliers de personnes.

Au cours de sa carrière, Bob Marley devient le plus grand musicien de reggae à travers le monde et une icône du mouvement rastafari. Il est également considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine, tout en plaidant également pour le panafricanisme et le tiers monde. Bob Marley figure également parmi les artistes musicaux les plus vendus de tous les temps, tandis que son style a influencé des artistes de différents genres.

La Jamaïque l’a honoré à titre posthume peu de temps après sa mort, puisqu’il a été nommé à l’ordre du Mérite jamaïcain. Il a laissé derrière lui des biens immobiliers plus de 30 millions de dollar dans des comptes bancaires. Il a eu 11 enfants et sa femme connue se prénomme Rita.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Le racisme étouffe l’Amérique

Source http://www.slate.fr/ Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks