SANTÉ Au Maroc, Peut-on envisager un prolongement explique Ait Taleb?

Au Maroc, Peut-on envisager un prolongement explique Ait Taleb?

-

“Nous se sommes pas à l’abri”, selon Ait Taleb.

Une série de conditions doivent être réunies pour la levée du confinement sanitaire, de sorte à éviter un retour en arrière dans le combat contre la pandémie du Covid-19, a affirmé vendredi soir le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.

“Trois conditions sont à remplir pour amorcer le déconfinement, particulièrement la stabilité de la situation épidémiologique, la tendance à la baisse des nouveaux cas de contamination et l’inflexion de l’indicateur de propagation du virus sous la valeur 1”, a-t-il expliqué lors d’un entretien à la chaîne TV Al-Oula.

Selon le ministre, “une fois se stabilise la situation épidémiologique et recule l’indice de propagation du virus, à ce moment-là ont peut parler de levée de l’état d’urgence sanitaire”.

“Une telle décision implique une lourde responsabilité que tout le monde doit assumer, chacun de sa position”, a-t-il relevé, tout en insistant sur la nécessité de consolider les acquis réalisés afin de réunir les conditions d’un déconfinement graduel, bien évidemment dans le respect des mesures de prévention.

Toute levée du confinement sanitaire, a-t-il résumé, “devra être progressive et le fruit des approches proposées par les différents secteurs”.

Ait Taleb a dans ce contexte affirmé que “nous ne sommes pas à l’abri en dépit des mesures prises”, tout en estimant que toute précipitation ou démarche non calculée “peut coûter cher”.

Malgré les mesures préventives adoptées, quelques développements suscitent bien des interrogations, à l’instar de l’apparition de foyers épidémiques industriels ou familiaux, a-t-il fait observer. Il a également cité les cas d’infection observés chez des jeunes, parmi eux certains se trouvent en état critique, un constat qui nécessite de redoubler de vigilance à l’avenir.

Tout en réaffirmant que le Maroc a pu éviter le pire grâce à ses mesures proactives, le ministre a appelé les citoyens à faire preuve d’esprit de responsabilité, de solidarité et de patience.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks