INTERNATIONAL La directrice de Vogue Brésil démissionne après des photos...

La directrice de Vogue Brésil démissionne après des photos d’elle faisant référence à l’esclavage

-

Pour son 50e anniversaire, Donata Meirelles s’est fait photographier sur un trône, entourée de deux femmes noires habillées comme des esclaves.

Vêtue d’une robe à plumes, assise sur une chaise aux allures de trône, et entourée de deux femmes noires habillées de robes traditionnelles. C’est ainsi qu’est apparue la directrice de Vogue Brésil, Donata Meirelles, lors de la fête de son 50e anniversaire.

Les photographies, qui ont fuité sur Instagram, ont fait scandale avant d’être supprimées, rapporte CNN. Pour de nombreux commentateurs, tel que l’Instagrameur Roberto Sakiyama, elles faisaient «clairement et malheureusement référence» à l’esclavage, et au «Brésil de l’autocratie […], où les personnes noires servaient les Blancs»«Pensez à quel point vous pouvez blesser les gens, leur mémoire, le sort de leur peuple, quand vous choisissez un tel thème pour « mettre du piment » dans un moment de votre vie», a par ailleurs écrit la chanteuse noire Elza Soares, citée par la BBC.

Donata Meirelles, qui s’est rapidement excusée, a démissionné. Elle assure cependant que l’esclavage «n’était pas le thème de sa fête», mais se dit «désolée» si c’est ce à quoi les photographies ont fait penser. Pour se justifier, elle a expliqué que le «trône» était une chaise issue des traditions du culte afro-brésilien candomblé, et que les robes étaient également des habits traditionnels de fête de Bahia.

De son côté, le magazine a également présenté des excuses, et dit «espérer que les discussions générées par cet incident serviront de leçon». Il a en outre annoncé la création d’un groupe d’activistes, d’experts et de professeurs afin de discuter des contenus et des images scusceptibles de lutter contre les inégalités.

C’est déjà la troisième fois, depuis le début de l’année, que le groupe de presse est confronté à des contenus jugés racistes, rappelle la BBC, notamment en confondant une journaliste américaine musulmane avec une actrice pakistanaise.

Dernières nouvelles

Haut-Karabakh: le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se défend

En Arménie, le Premier ministre Nikol Pachinian est fragilisé après la défaite militaire face à l’Azerbaïdjan dans le conflit...

RDC-Angola – Décès de l’homme d’affaires Sindika Dokolo

L’homme d’affaires et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo est décédé, le 29 octobre, à la suite d’un accident de...

Terne fin de campagne en Côte d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, sur les quatre candidats retenus par le Conseil Constitutionnel, seuls deux ont fait campagne. Le président sortant Alassane Ouattara et le candidat indépendant Konan...

Doit lire

Au Burkina Faso, une ferme agroécologique veut réinventer « le monde d’après »

La crise du coronavirus met en évidence la dépendance du pays aux importations… sauf pour ceux qui, comme l’association Béo-neere, ont fait le pari du bio et du circuit court.

Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud

Il est à craindre que le nombre de décès dus au coronavirus en Afrique du Sud soit nettement supérieur...

Un accord pour le report de la mise en eau du barrage Grand Renaissance trouvé entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan

L’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan ont indiqué dans une déclaration commune que « le Grand Renaissance Dam, le gigantesque barrage...

RELIGION

Réouverture des mosquées à Tripoli

Les mosquées de la capitale libyenne Tripoli et de...

Un fidèle musulman assassiné : le Premier ministre canadien exprime sa compassion

Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, un gardien bénévole d’une mosquée...

vous pourriez aussi aimer
Recommandé pour vous

Traduire »
%d blogueurs aiment cette page :
Enable Notifications    OK No thanks